Mer. Juin 19th, 2024

Par Sarah Gendreau Simoneau 

Deux présentations de Jeux olympiques (JO) en six mois? Eh oui, quoique ceux de Pékin 2022 auraient pu être reportés tout comme ceux de Tokyo 2020, la pandémie a bougé beaucoup de choses depuis deux ans. C’est une délégation record de sept Sherbrookois qui participera à cette grande compétition de sports hivernaux. 

Les 24e Jeux olympiques d’hiver, présentés à Pékin à compter de vendredi, et ce, jusqu’au 20 février prochain, ont eu leur lot de critiques et de problèmes, reliés notamment au pays hôte, dans les derniers mois. Malgré tout, le Canada envoie 2011 athlètes de partout au pays pour représenter les sports d’hiver comme lui seul sait le faire. En tout, six disciplines sauront retenir l’attention des Sherbrookois durant ces deux semaines.  

La redoutable Kim Boutin et l’incomparable Jordan Pierre-Gilles  

Le patinage de vitesse courte piste aura deux représentants sherbrookois cette année. À ses premiers Jeux olympiques, Kim Boutin a raflé trois médailles, ce qui a fait d’elle la porte-drapeau de la délégation canadienne lors de la cérémonie de clôture des jeux de Pyeongchang en 2018. Elle est aussi seulement la deuxième femme au monde à avoir remporté une médaille aux trois épreuves individuelles du patinage de vitesse sur courte piste durant les mêmes jeux d’hiver.  

Jordan Pierre-Gilles a remporté trois médailles avec le relais 5000 m masculin l’automne dernier, notamment l’or à Nagoya et à Debrecen, tout en participant aux épreuves individuelles des 500 m et 1000 m, selon le site d’Équipe Canada. Ses premiers Jeux olympiques risquent de lui apporter beaucoup d’expérience et de moments exaltants.  

Toujours plus d’exploits pour Marion Thénault 

L’athlète de ski acrobatique, que Le Collectif a rencontré à plusieurs reprises, prendra bel et bien part à cette aventure grandiose que sont les olympiques. « Je suis là, avec les meilleures au monde et je me bats pour le podium à chaque compétition », explique-t-elle à La Presse. Ce qu’elle voulait absolument réaliser, cette année, c’était de monter sur le podium de la dernière Coupe du monde avant les JO. C’est ce qu’elle a réussi à faire en remportant la médaille d’argent le 5 janvier dernier.  

La jeunesse d’Olivier Léveillé en ski de fond 

Ce jeune athlète de 20 ans fait pourtant partie des espoirs pour les fondeurs canadiens aux JO de Pékin, mais également pour les années à venir. Il s’est notamment démarqué l’année dernière lorsqu’il a remporté la médaille de bronze à la course 10 km style libre lors des Championnats du monde juniors 2021 de la Fédération internationale de ski (FIS). Il est seulement le troisième fondeur canadien de l’histoire à remporter une médaille individuelle aux Mondiaux juniors, relate Équipe Canada.  

L’expérience de Sébastien Beaulieu 

Celui qui a commencé à faire de la planche à neige au mont Orford avait tout d’abord été écarté par sa fédération en vue des Jeux. Il a contesté la décision de Snowboard Canada et a enfin obtenu son laissez-passer pour la grande compétition à Pékin. Le surfeur des neiges de 31 ans, qui avait manqué sa chance de peu en 2018, mordra à pleines dents dans cette opportunité. 


Crédit image @ Pexels

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.

Rédactrice en chef et directrice générale, auparavant cheffe de pupitre SPORT ET BIEN-ÊTRE pour le journal Le Collectif | Site web

Passionnée par tout ce qui touche les médias, Sarah a effectué deux stages au sein du quotidien La Tribune comme journaliste durant son cursus scolaire, en plus d’y avoir œuvré en tant que pigiste durant plusieurs mois. Auparavant cheffe de pupitre pour la section Sports et bien-être du journal, et maintenant rédactrice en chef, elle est fière de mettre sa touche personnelle dans ce média de qualité de l’Université de Sherbrooke depuis mai 2021.  

Elle s’efforce, avec sa curiosité légendaire, de dénicher les meilleurs sujets diversifiés pour vous!