Mar. Fév 27th, 2024

Par Sarah Gendreau Simoneau

Halloween rime bien sûr avec peur, déguisements et créatures monstrueuses, mais ça rime également avec bonbons et sucreries en grosse quantité. Et si cette année, l’Halloween se fêtait de façon plus santé sans enlever ce plaisir de la chasse aux bonbons aux enfants?

C’est assurément une des fêtes les plus attendues de l’année où sorcières, vampires et zombies déambulent dans les rues à la recherche de quelque chose de sucré à se mettre sous la dent. Pour les adultes, souvent il y a les fêtes costumées, mais le sucre n’est pas en reste, même s’ils sont plus vieux!

Effets néfastes de ce que contient un bonbon

Ce n’est pas un secret pour personne, le sucre blanc n’est pas bon pour la santé. Il est même toxique pour le système nerveux. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), il crée une dépendance aussi élevée que certaines drogues dures et entraîne une surstimulation du système nerveux central.

Le système immunitaire est aussi touché par le sucre blanc qui entraîne une suppression de celui-ci. Souvent, il provoque aussi des dommages à la fonction hépatique, donc attaque le foie. Des études menées par des chercheurs de l’Université de Harvard ont démontré que le sucre peut être aussi néfaste que l’alcool.

Dans les bonbons, chocolats et sucreries achetées et distribuées le soir de l’Halloween se retrouve souvent de l’huile de palme. Cette huile crée non seulement des dommages au niveau environnemental, mais à la santé des humains aussi. Elle attaque le système cardiovasculaire et les préservatifs alimentaires, quant à eux peuvent, à la longue, être cancérigènes et neurotoxiques.

Pas très rassurant tout ça. Probablement que ça n’empêchera personne de manger des sucreries de temps en temps. Cependant, tout est dans la modération.

Quelques trucs

Si vous prévoyez manger un peu de bonbons lors d’une fête spéciale, mangez tout d’abord un bon repas assez complet et équilibré. Vous serez moins tenté de piger trop souvent dans le plat de chocolats une fois le ventre bien plein.

Si vous recevez des amis pour un party d’Halloween, remplacez les traditionnelles croustilles par des graines de citrouille grillées; elles sont bien moins grasses, remplies de bienfaits et tellement bonnes!

Cachez les friandises dans un endroit qui n’est pas à la vue de tous. De cette façon, ni vous, ni personne avec qui vous habitez n’aura envie d’engloutir la boîte ou le sac en un après-midi.

À l’épicerie, souvent, il y a des gâteaux et des cupcakes décorés spécialement pour l’Halloween. N’en achetez pas. Ils sont bourrés d’additifs et de sucres pour les préserver plus longtemps. Prenez la peine de faire vos propres desserts d’Halloween où vous savez exactement ce qui se retrouve dans votre recette. En plus, il y a tellement de bonnes idées de substitution pour diminuer le gras et le sucre quand il s’agit de recettes maison, pourquoi ne pas prendre le temps de les faire? Vous ne vous sentirez que mieux après!


Source photo @ Pixabay

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.

Rédactrice en chef et directrice générale, auparavant cheffe de pupitre SPORT ET BIEN-ÊTRE pour le journal Le Collectif | Site web

Passionnée par tout ce qui touche les médias, pas surprenant que Sarah tripe autant sur ses cours du bac en communication, lorsqu'elle fait de la radio à CFAK et lorsqu'elle écrit des articles pour Le Collectif. Dans l'équipe du journal depuis mai 2021, elle est fière de mettre sa touche personnelle dans ce média de qualité de l'Université de Sherbrooke.

Le sport et le bien-être sont, selon elle, indispensables à la société. Elle s'efforce donc, avec sa curiosité légendaire, de dénicher les meilleurs sujets sportifs pour vous!

Depuis août 2022, Sarah n'est plus cheffe de pupitre puisqu'elle a été promue au poste de corédactrice en chef!