Jeu. Juin 8th, 2023

Par Sarah Gendreau Simoneau  

Comédienne au grand comme au petit écran, femme de théâtre et collaboratrice à l’émission Véronique et les Fantastiques, Anne-Élisabeth Bossé relève des défis et enchaîne les succès depuis plusieurs années pour en mettre plein la vue au public. Elle se lance maintenant en humour, où elle a trouvé sa place.  

Le 16 mars dernier, Sherbrooke a pu constater les efforts des dernières années de la comédienne, désormais humoriste, lors de la représentation de son premier one-woman-show dans la capitale régionale estrienne. Deux semaines seulement après avoir présenté la première médiatique de Jalouse au Théâtre Maisonneuve à Montréal, c’est une Anne-Élisabeth fébrile, excitée et prête qui est montée sur la scène du Centre culturel de l’Université de Sherbrooke.  

Jalousie bien placée 

Celle qui a « toujours eu l’humour aux trousses » apparaît devant les spectateurs tout sourire, visiblement heureuse de venir présenter son spectacle. Pourquoi Jalouse? Selon la nouvelle humoriste, « rapidement j’ai été en comparaison. La société est comme ça et c’est devenu la trame de mon spectacle ». Tout au long de celui-ci, il y a effectivement des références à la jalousie. De sa jalousie d’enfant au camp de jour à sa jalousie de femme face aux amies féminines de son chum, ce titre est tout indiqué. Dans certains sujets abordés, la jalousie pourrait être plus exploitée, mais dans l’ensemble, le fil conducteur est présent et concluant.  

D’excellentes portions sont élaborées par Anne-Élisabeth Bossé et ses acolytes co-auteurs des textes, Suzie Bouchard et Frédéric Blanchette. Notamment le numéro sur l’explication aux hommes du cycle menstruel où la comédienne s’adonne à une présentation hilarante et collée sur la réalité de chaque période du cycle; simple, mais brillant.  

Le numéro sur le jeu de société Guess Who? est un très bon flash également. Étalant ce que chaque personnage lui évoque simplement en voyant le dessin de la carte, souvent, c’est ce que nous dirions également.  

On ne peut sortir la comédienne de la fille 

Ayant fait dans l’humour dans quelques séries télé et surtout, dans Les Appendices, Anne-Élisabeth Bossé a le sens de la répartie. À la radio, elle n’en manque pas une. Sur scène, dans un spectacle de stand up, c’est peut-être un peu trop scénarisé pour elle. Elle excelle dans l’improvisation et elle pourrait en intégrer davantage. Son côté comédien est fort et elle ne peut le cacher. Avec quelques années de plus de pratique, la corde de l’humour sera encore mieux accrochée à son arc.  

Dans l’ensemble, ce spectacle expose de bons numéros présentés par une fille extrêmement à l’aise sur scène, assumée dans ses choix et dans ce nouveau rôle qu’elle nous dévoile. Les textes sont bien écrits et lui vont bien. Les spectateurs étaient au rendez-vous et riaient de bon cœur au talent et à l’autodérision de la comédienne humoriste. Une belle soirée bien ficelée, qui mériterait un peu plus de mordant.  


Crédit image @ Facebook

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.

Corédactrice en chef, auparavant cheffe de pupitre SPORT ET BIEN-ÊTRE pour le journal Le Collectif

Passionnée par tout ce qui touche les médias, pas surprenant que Sarah tripe autant sur ses cours du bac en communication, lorsqu'elle fait de la radio à CFAK et lorsqu'elle écrit des articles pour Le Collectif. Dans l'équipe du journal depuis mai 2021, elle est fière de mettre sa touche personnelle dans ce média de qualité de l'Université de Sherbrooke.

Le sport et le bien-être sont, selon elle, indispensables à la société. Elle s'efforce donc, avec sa curiosité légendaire, de dénicher les meilleurs sujets sportifs pour vous!

Depuis août 2022, Sarah n'est plus cheffe de pupitre puisqu'elle a été promue au poste de corédactrice en chef!