Mer. Avr 10th, 2024

foster-the-people-e28093-supermodelLe 18 mars dernier est sorti le second album de Foster the people, Supermodel, qui conserve la marque de commerce du groupe, mais explore de nouveaux horizons a` la fois.

Laurie Marchand

Je m’attaquais a` Supermodel avec une certaine re´serve, avec le souvenir amer d’autres groupes qui n’ont pas su e´galer la qualite´ et l’originalite´ de leur premier album a` succe`s une fois le suivant sur les tablettes. J’avais tout faux. Foster the people a su garder son son unique et punche´. Les harmonies vocales et les refrains entrainants demeurent.

La` ou` on diffe`re de l’album Torches, c’est dans les inspirations. On ne se ge^ne pas pour toucher au djembe´ et autres percussions africaines dans Are you what you want to be?, au rythme latino ressemblant au Social Club dans Nevermind, au psyche´de´lique « beatlesien » dans Goats in Trees et au unplogged dans Fire Escape, ma pie`ce coup de cœur de l’album. Celle-ci, pour la premie`re fois, met re´ellement la voix de Mark Foster en valeur. Guitare pince´e, piano, vibraphone, voix et douceur. C’est tout! Best Friend, la pie`ce maitresse de l’album, elle, a re´ellement la signature du groupe, le co^te´ folk, le co^te´ e´lectro, le rythme pimpant et les habituelles harmonies vocales. L’heureux me´lange de tout c¸a donne un album plus mature et plus e´toffe´ que le premier.

Avec Supermodel, Foster the People de´montre qu’il est la` pour rester, que son style musical est acquis, mais que l’inspiration ne manque pas. Ma seule de´ception dans cet album : son rythme plus lent est moins propice aux pas de danse que je me permettais bien souvent en e´coutant Torches… Je brulerai les planches du dance floor une autre fois!

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *