Ven. Fév 23rd, 2024

Par Sarah Gendreau Simoneau 

Le Canada n’a rien à envier aux autres pays dans les disciplines de patinage de vitesse. Les athlètes le prouvent encore cet automne en remportant médaille par-dessus médaille aux quatre coins du monde. Retour sur des performances enlevantes. 

Autant en courte piste qu’en longue piste, la saison s’annonce des plus excitantes pour les athlètes canadiens (et surtout, québécois) récoltant plusieurs honneurs depuis quelques semaines déjà.  

Courte piste à Salt Lake City 

Steven Dubois, Courtney Sarault et Pascal Dion ont remporté des médailles à l’occasion de la deuxième journée des Championnats ISU des quatre continents courte piste qui ont lieu à Salt Lake City. Dubois a mis la main sur l’or au 500 m et sur le bronze au 1 500 m. Le Québécois a été rejoint, pour son premier gain, par Pascal Dion, qui a été promu en troisième place après que son compatriote, Maxime Laoun ait été pénalisé en finale.  

Pour ce qui est de Courtney Sarault, elle a gagné les honneurs en remportant l’or au 1 500 m féminin, ce qui lui a permis de s’imposer lors d’une finale qui regroupait sept patineuses, dont ses coéquipières, Claudia Gagnon et Ann-Sophie Bachand.  

Le lendemain, lors de la dernière journée de compétition de ce championnat, les athlètes canadiens ont eu, encore une fois, une bonne récolte. Sarault a raflé l’or au 1 000 m féminin. Elle se battait pour passer de la deuxième à la première position, mais une pénalité attribuée à la patineuse de tête a poussé Sarault vers la victoire. La disqualification de l’athlète sud-coréenne a permis à Claudia Gagnon de remporter la médaille de bronze, première médaille individuelle de sa carrière internationale pour l’athlète de La Baie.  

Chez les hommes, Pascal Dion a obtenu la médaille d’or lors de la finale du 1 000 m chez les hommes, et c’est nul autre que le Sherbrookois William Dandjinou qui a pu mettre la main sur la médaille de bronze. Pour les finales des relais, les Canadiennes ont remporté l’argent, tandis qu’en relais mixte, le Canada est reparti avec la médaille de bronze. 

Longue piste à Stavanger 

C’est en Norvège qu’avait lieu la Coupe du monde de patinage de vitesse de l’ISU, la semaine dernière, et le Canada y a aussi fait bonne figure. L’Albertain Connor Howe a filé vers l’argent au 1 500 m masculin et l’Ontarienne Isabelle Weidemann a obtenu le bronze au 3 000 m féminin, durant la première journée de compétition.  

Le lendemain, Isabelle Weidemann, Ivanie Blondin et Valérie Maltais ont renoué avec la victoire en allant chercher la médaille d’or dans l’épreuve féminine de poursuite par équipes. De son côté, Laurent Dubreuil a lui aussi accédé au podium en obtenant l’argent au 500 m masculin lors de sa première course de la saison à l’échelle internationale. 

Le 13 novembre dernier marquait la dernière journée de cette compétition. Ivanie Blondin a décroché l’or à l’occasion de la première épreuve féminine du départ groupé disputée en Coupe du monde cette saison. Pour sa part, Dubreuil a raflé l’argent en terminant deuxième au 1 000 m. La saison est loin d’être terminée, plusieurs autres Coupes du monde et Championnats seront à surveiller cet automne et cet hiver pour les athlètes canadiens.  


Crédit image @Patinage de vitesse Canada

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.

Rédactrice en chef et co-directrice volet production, auparavant cheffe de pupitre SPORT ET BIEN-ÊTRE pour le journal Le Collectif | Site web

Passionnée par tout ce qui touche les médias, pas surprenant que Sarah tripe autant sur ses cours du bac en communication, lorsqu'elle fait de la radio à CFAK et lorsqu'elle écrit des articles pour Le Collectif. Dans l'équipe du journal depuis mai 2021, elle est fière de mettre sa touche personnelle dans ce média de qualité de l'Université de Sherbrooke.

Le sport et le bien-être sont, selon elle, indispensables à la société. Elle s'efforce donc, avec sa curiosité légendaire, de dénicher les meilleurs sujets sportifs pour vous!

Depuis août 2022, Sarah n'est plus cheffe de pupitre puisqu'elle a été promue au poste de corédactrice en chef!

By Sarah Gendreau Simoneau

Passionnée par tout ce qui touche les médias, pas surprenant que Sarah tripe autant sur ses cours du bac en communication, lorsqu'elle fait de la radio à CFAK et lorsqu'elle écrit des articles pour Le Collectif. Dans l'équipe du journal depuis mai 2021, elle est fière de mettre sa touche personnelle dans ce média de qualité de l'Université de Sherbrooke. Le sport et le bien-être sont, selon elle, indispensables à la société. Elle s'efforce donc, avec sa curiosité légendaire, de dénicher les meilleurs sujets sportifs pour vous! Depuis août 2022, Sarah n'est plus cheffe de pupitre puisqu'elle a été promue au poste de corédactrice en chef!