Ven. Mai 17th, 2024

Par Sarah Gendreau Simoneau

Ah, ces croyances inutiles sur l’alimentation qui font peur. Les aliments sans gluten sont-ils meilleurs pour la santé? Est-ce qu’un trop plein de sucre donne le diabète?

Manger, c’est essentiel et ça ne devrait jamais être compliqué. La nutritionniste Carolyne Mondoux déboulonne quelques mythes sur l’alimentation.

Les épinards sont une excellente source de fer

Saviez-vous que les épinards n’étaient pas particulièrement riches en fer ? « C’est environ 0,8 mg de fer pour une tasse contre 2,2 mg pour une galette de bœuf haché », note Mme Mondoux. En plus, le fer tiré de sources végétales n’est, semble-t-il, pas bien absorbé par le système.

Le sucre, ce mauvais aliment!

Combien de fois avez-vous entendu vos parents dire de ne pas manger trop de sucre ? Il est faux de dire que les enfants sont plus excités après avoir mangé du sucre. « Les fruits ont aussi une teneur élevée en sucre, mais les enfants ne deviennent pas super excités après avoir mangé une bonne compote de pomme. Ce sont plutôt les activités liées à la consommation de produits très sucrés qui rend les enfants hyperactifs », explique Carolyne Mondoux.

Est-ce que le risque d’avoir le diabète augmente lorsque le corps ingère beaucoup de sucre ? La réponse de la nutritionniste est mitigée. « En fait, ce n’est pas si simple… le sucre ne cause pas le diabète. Par contre, une mauvaise alimentation, avec beaucoup de sucre, cause l’embonpoint et fait augmenter les risques de souffrir de diabète. »

Les mythes sur les œufs

Un œuf brun est-il plus nutritif qu’un œuf blanc ? Mme Mondoux confirme que la couleur de la coquille d’un œuf dépend seulement de la race de poule qui a pondu ce dernier. Il n’y a aucun effet sur la valeur nutritive.

Est-ce que les œufs sont mauvais pour la santé à cause de la quantité de cholestérol qu’ils contiennent ? La nutritionniste avoue qu’un œuf contient environ 200 mg de cholestérol, ce qui est en effet élevé, mais « plusieurs recherches démontrent que pour la plupart des gens, le cholestérol alimentaire n’est pas associé aux maladies du cœur ».

Les aliments allégés, sans gluten ou bio sont meilleurs

En fait, lorsqu’un aliment est faible en gras, Mme Mondoux est d’avis qu’il est probablement riche en sucre. « Un yogourt qui compte 4 % de matière grasse est un meilleur choix que celui sans gras, par exemple. »

Pour les aliments sans gluten qui feraient perdre du poids selon les croyances, il faut se méfier. « Si vous mangez des fruits et légumes qui sont sans gluten, oui. Par contre, les aliments transformés sans gluten sont souvent riches en sucre et en gras, par conséquent, pauvres en fibres. »

Les aliments bio, quant à eux, ne sont pas nécessairement meilleurs pour la santé. Carolyne Mondoux met en garde contre les biscuits, chips et fritures biologiques qui ne sont pas de meilleures options, même si elles sont biologiques.

Il ne faut pas s’empêcher de manger quelque chose simplement par croyance populaire ou parce que ça semble être un meilleur choix. Manger des quantités raisonnables, faire des choix sains sans se priver et manger dans le plaisir restent les règles de base de l’alimentation.


Crédit image @Pixabay

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.

Rédactrice en chef et directrice générale, auparavant cheffe de pupitre SPORT ET BIEN-ÊTRE pour le journal Le Collectif | Site web

Passionnée par tout ce qui touche les médias, pas surprenant que Sarah tripe autant sur ses cours du bac en communication, lorsqu'elle fait de la radio à CFAK et lorsqu'elle écrit des articles pour Le Collectif. Dans l'équipe du journal depuis mai 2021, elle est fière de mettre sa touche personnelle dans ce média de qualité de l'Université de Sherbrooke.

Le sport et le bien-être sont, selon elle, indispensables à la société. Elle s'efforce donc, avec sa curiosité légendaire, de dénicher les meilleurs sujets sportifs pour vous!

Depuis août 2022, Sarah n'est plus cheffe de pupitre puisqu'elle a été promue au poste de corédactrice en chef!