Sam. Jan 28th, 2023

P17 httpwww.contrepoints.orgLe 25 mars dernier s’est tenu un de´bat sur la sante´ a` la Faculte´ de me´decine et des sciences de la sante´. Si les questions e´taient pointues et claires, les re´ponses bifurquaient trop souvent vers de plates attaques.

Laurie Marchand

Quatre intervenants e´taient pre´sents pour aborder quatre the`mes majeurs. E´taient pre´sents le Dr Gae¨tan Barrette du Parti libe´ral, le Dr Re´jean He´bert du Parti Que´be´cois et ministre de la Sante´, le Dr Yves Bonnier Viger de Que´bec Solidaire et la physiothe´rapeute Vanessa Roy d’Option nationale.

On a discute´ de l’accessibilite´ aux soins de sante´, du vieillissement de la population, tant au point de vue des patients que du personnel s’approchant de la retraite, de l’interdisciplinarite´ et des compressions sur le budget de la sante´ qui repre´sente pre`s de la moitie´ du budget ope´rationnel du gouvernement provincial.

Ce qui ressort de ce de´bat, outre les ridicules attaques du Dr Barrette au Dr He´bert et vice versa, est le de´sir de mieux exploiter les ressources de´ja` existantes en enque^tant sur les besoins et en restructurant de la part d’ON et de QS, alors que du co^te´ du PQ et du PLQ, on souhaite instaurer de nouvelles structures, soit, respectivement, l’assurance autonomie et de super cliniques accueillant de super infirmie`res.

Le sujet des compressions budge´taires a e´te´ aborde´ sous quatre angles diffe´rents. Le PLQ s’engage a` couper de 10% dans le budget d’encadrement des structures de sante´. La notion de juste prix a` payer pour les ressources devrait combler cette diminution selon le Dr Barrette. Chez Que´bec Solidaire, on croit que c’est Pharma-Que´bec, une institution nationale a` me^me de ge´rer ses besoins et ses ressources en termes de me´dicaments qui re`glera la solution. On promet des me´dicaments moins chers et donc une diminution des couts de sante´. Au PQ, on veut diminuer le budget d’administration. Le montant ainsi retranche´ sera redirige´ aux soins cliniques. Enfin, ON effleure l’ide´e de la souverainete´ en expliquant que la structure de Sante´ Canada est beaucoup trop couteuse, sans pour autant apporter de soins a` la population.

Enfin le sentiment global se de´gageant de cette joute politique fut la perplexite´. Pas d’explications concre`tes de la part du PLQ ni du PQ, que des anthologies des pires be´vues de l’autre parti, alors que de la part d’ON et de QS, on e´voquait de beaux principes de de´centralisation et de multidisciplinarite´, sans arriver a` proposer de plans clairs et concrets pour la suite des choses.

Le de´bat est disponible en entie`rete´ sur le site de l’AGE´E´MUS au http:// ageemus.association.usherbrooke.ca/.

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.