Lun. Juin 17th, 2024

Peu d’études ont été menées jusqu’à présent sur les habitudes de consommation des étudiants. Heureusement, une analyse a été pilotée récemment à ce sujet par Léger Marketing. Voyons où les universitaires dépensent leur argent!

Par Vanessa Racine

Léger Marketing a complété un sondage à la fin de l’année 2014 en se basant sur tous les types de consommation de 1600 étudiants universitaires pendant un an.

D’abord, la facture scolaire représente bien sûr une part importante des dépenses des étudiants. On constate aussi que ceux qui choisissent de vivre seuls en appartement déboursent jusqu’à 100 $ de plus par mois que ceux habitant en colocation ou en résidence. Bien que la majorité (70 %) des étudiants universitaires déclare utiliser le transport en commun pour leurs déplacements, 53 % possèdent également une voiture personnelle. Ensuite, les télécommunications entraînent des dépenses non négligeables : 70 % des étudiants dépensent pour un service d’accès Internet et 41 % pour la télévision par câble ou satellite.

De plus, la téléphonie cellulaire semble remplacer la téléphonie résidentielle chez les étudiants puisque, si seulement 44 % d’entre eux payent pour un téléphone à la maison, 79 % déboursent pour un cellulaire. Aussi, la quasi-totalité des étudiants fréquente les restaurants sur une base hebdomadaire.

Notons finalement qu’un étudiant sur cinq a dépensé pour un ou des voyages dans la dernière année.

À titre d’information, les dépenses totales pour les 1600 étudiants interrogés sont évaluées à 32,7 M $ annuellement.

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *