Dim. Juin 23rd, 2024

Par Guillaume Gendreau 

Cet hiver, l’équipe Bénin 2022, formée d’étudiants et étudiantes de l’UdeS, mettra sur pied un projet d’autonomisation agricole en partenariat avec la Ferme Espoir au Bénin. Apprenez-en plus sur le Groupe de Coopération internationale de l’Université de Sherbrooke (GCIUS) et ses activités de développement durable. 

Présentation du GCIUS 

Le Groupe de Coopération internationale de l’Université de Sherbrooke (GCIUS) est un organisme de coopération internationale orientant ces activités sur les projets de développement durable. Composé principalement d’étudiantes et d’étudiants de l’Université de Sherbrooke, le GCIUS a été formé en 2002 par des membres de la Faculté de génie alors que le groupe préparait son premier projet de coopération internationale à Saint-Marc en Haïti. Depuis, le GCIUS s’est donné pour mission de favoriser l’émergence d’initiatives de développement durable tout en mettant l’accent sur l’éducation à la citoyenneté mondiale des participants. Le GCIUS a cultivé une approche de développement de partenariat d’égal à égal avec plus de 1000 bénéficiaires à travers le monde, considérant donc la communauté étudiante comme bénéficiaire aux activités de l’organisme au même titre que la société d’accueil.  

Initiatives du groupe 

De l’installation d’un système d’irrigation pour des terres rizicoles à la construction d’une usine d’ensachage et de transformation de la canne à sucre en sucre brun, en passant par l’édification d’une coopérative pour les femmes dans le but d’inclure ces dernières dans le processus agricole de manière durable et autonome, le GCIUS est fier d’avoir participé à 18 projets dans 8 pays différents, pour un total de 1500000 $ en investissements pour le développement durable, toujours en accord avec des valeurs d’égalité, d’interculturalité, d’utilité collective et de durabilité.  

Une organisation bien établie  

Par ailleurs, les dernières années ont permis au GCIUS de réformer sa structure dans le but de concentrer une partie des activités dans le développement à long terme de l’organisme. De ce fait, le GCIUS s’est doté d’une structure permanente incluant le conseil d’administration et le conseil d’orientation formé des membres professeurs de l’Université. Annuellement, c’est plus d’une vingtaine de stagiaires qui collabore au sein des 3 comités afin de réaliser les objectifs de l’organisme. De plus, le GCIUS agit indépendamment de l’Université en tant qu’organisme de bienfaisance tout en étant reconnu comme un regroupement étudiant auprès de cette dernière. 

\"\"

Projet Bénin 2022  

Le projet Bénin 2022 du GCIUS fait suite à une requête de La Ferme Espoir au Bénin, désirant développer son activité de ferme école afin de remplir son mandat de développement communautaire par la création d’emploi, la formation et la lutte contre l’insécurité alimentaire.  

Pour y arriver, l’équipe du GCIUS participera à l’installation d’un réseau de panneaux solaires, ainsi qu’un système de gestion et de distribution des eaux. Ces infrastructures permettront à la Ferme Espoir d’autonomiser son alimentation en énergie et de miser sur une gestion durable de l’eau. L’équipe du GCIUS aura également comme mandat de collaborer en partenariat avec l’organisme d’accueil et ainsi participer à un échange de connaissances en agroécologie afin de permettre à la communauté d’accroître ses revenus dans le respect de l’environnement et des terres agricoles. L’autonomisation en matière d’alimentation et de distribution d’électricité et d’eau (potable et non potable) sera donc au centre de ce mandat. 

Plan d’action sur le terrain  

De plus, le GCIUS mettra de l’avant son adhésion aux valeurs d’égalité et d’utilité collective en renforçant les structures de gouvernance de la ferme par la création de partenariats durables au sein de la communauté. De ce fait, ce mandat favorisera la mobilisation des femmes et des groupes sous-représentés dans le processus décisionnel et dans les activités de La Ferme Espoir. En somme, ces activités participeront au développement de la communauté dans les sphères économiques par la création d’emploi, par la lutte contre l’insécurité alimentaire et par des pratiques agricoles plus respectueuses de l’environnement. 

L’équipe de huit personnes étudiantes de l’Université de Sherbrooke formée par le GCIUS arrivera au Bénin le 3 janvier après avoir préparé en amont les plans et l’échéancier afin de bien mettre en œuvre ce projet de développement durable. Le groupe aura donc jusqu’au 12 avril pour atteindre son objectif. Ce projet ambitieux serait impossible sans la collaboration de cette équipe multidisciplinaire regroupant des étudiants en génie mécanique et électrique, en politique appliquée, en entrepreneuriat, en biologie et en géomatique. 

Ferme espoir, Bénin  

La Ferme Espoir, de l’organisme Jeunesse épanouie du Bénin (JEB), a été créée en 2009, sur deux hectares, avec 500 coquelets et quatre porcs. La ferme s’étend aujourd’hui sur plus de vingt hectares où se pratique une agriculture intégrée à vocation multifonctionnelle. Les activités d’élevage (apiculture, ovins, bovins, porcs, cuniculture et volailles) se mêlent à la production vivrière (soja, arachide, piment, haricot, maïs, tubercules d’igname et de manioc) destinée autant à la consommation humaine qu’animale.  

Participer en tant que stagiaire  

Le GCIUS vous invite à visiter le gcius.ca pour vous informer sur ses activités et les anciens projets de développement durable international de l’organisme. Ouvert à tous, l’organisme est à la recherche de stagiaires chaque session pour former des équipes multidisciplinaires travaillant dans les différents comités. Si vous étudiez à l’Université de Sherbrooke, un poste est peut-être fait pour vous lors de la session d’hiver 2022. Consultez les offres de stage de votre faculté pour en savoir plus ou contactez directement l’organisme si votre faculté n’offre pas cette opportunité. Le GCIUS croit au succès d’une organisation inclusive qui valorise la diversité au sein de son équipe. Nous accueillons la diversité sous toutes ses formes.  

Sinon, n’hésitez pas à soutenir financièrement les activités de l’organisme et ainsi participer aux efforts de coopération internationale dans les pays en développement. Le GCIUS tient à remercier ses partenaires, dont le Fonds Ginette et Serge Racicot, l’AGEG ainsi que l’Université de Sherbrooke avec mention spéciale à la Faculté de génie sans qui ce projet serait impossible.


Crédit photos @ GCIUS

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.