Sam. Fév 24th, 2024

QUÉBEC, le 27 mars 2018 – La Fédération étudiante de l’Université de Sherbrooke (FEUS) était présente à l’occasion du huis clos du budget à Québec. « Alors que le gouvernement clame que l’objectif est atteint, la FEUS ne peut pas en dire autant. Le gouvernement a atteint certaines cibles avec les stages finaux en éducation, mais a manqué le train avec le financement des universités, qui n’est pas suffisant pour contrer les coupures des années précédentes », affirme Annie Marier, présidente de la FEUS.

Compensation financière des stages finaux en éducation

La FEUS est heureuse de constater que le gouvernement du Québec a accordé de l’importance à la profession enseignante en reconnaissant l’investissement des personnes étudiantes à l’occasion de leurs stages finaux. Ainsi, le gouvernement a accordé 15 M$ afin de compenser financièrement le stage final en éducation. « Pour les membres de la FEUS en éducation, c’est une très bonne nouvelle. Cependant, nous sommes déçus que du travail reste à faire pour les autres stages qui ne sont pas payés, il est à noter que ceux-ci se trouvent principalement dans des domaines à connotation féminine », déclare Annie Marier, présidente de la FEUS.

Financement des universités

La FEUS considère que le financement des universités n’a pas suffisamment été augmenté afin de valoriser la mission éducative des universités. « Pour la FEUS, le gouvernement n’en fait pas encore assez pour démontrer que l’enseignement supérieur est une priorité, nous n’avons même pas rattrapé le seuil que nous avions avant les coupures du gouvernement libéral, mais c’est tout de même un pas dans la bonne direction », affirme Annie Marier.

De plus, le budget provincial laisse toujours les universités dans la noirceur en relation avec la mise en place de la nouvelle grille de financement. Il est à noter que la ministre de l’Enseignement supérieur, madame Hélène David, a affirmé que la nouvelle grille de financement des universités devrait sortir sous peu et ne pénaliser aucune université.

Fonds de recherche

Les fonds de recherche se sont vus octroyer une augmentation de 20 M$ pour ce budget annuel. Il est à noter que la FEUS considère cet investissement comme étant suffisant, mais aurait aimé que le gouvernement en fasse plus pour l’investissement dans la recherche. Le gouvernement a complètement balayé du revers de la main la question des frais indirects de recherche (FIR) en ne mentionnant aucunement ceux-ci dans le budget. « Pour la FEUS, le fait que le gouvernement n’ait pas considéré les frais indirects de recherche dans son budget est une preuve marquante du manque de vision du gouvernement en matière de recherche et d’enseignement supérieur », conclut Annie Marier.

Renseignements

Nicolas Payette-Prévost

Vice-président aux affaires externes

819-209-4532

Porte-parole

Annie Marier

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *