Mar. Fév 27th, 2024

Graffiti FLSH
Crédit Jonathan Tremblay

Par Vanessa Racine

Suite à une injonction déposée lundi au Palais de justice de Sherbrooke et à une demande accordée mardi en après-midi (voir détails ici), certains étudiants ont pu retourner en cours aujourd’hui. Un point de presse avait été organisé à 16 h avec plusieurs médias afin de parler de cette première journée de classe. Le rassemblement avec les médias se trouvait dans un local où le cours Système politique au Moyen-Orient se donnait, et dans lequel se trouvaient trois étudiants signataires de l’injonction.

Une quinzaine d’étudiants désireux de poursuivre leur cours se sont présentés au local à 16 h. Par contre, ce retour en classe n’a pas été fait sans bousculade puisque plusieurs étudiants (manifestants) s’y sont opposés. Les visages cachés par un foulard, ils sont venus pour faire respecter le droit à la grève. On rapporte que ces mêmes étudiants sont restés derrière la classe tout le long du cours, avec leur bannière rouge.

Aussi, un graffiti en rouge a été trouvé ce matin sur la façade de la Faculté des lettres et sciences humaines citant Gaston Miron.  Une équipe de nettoyage a été appelée sur les lieux.

Voici une vidéo de la scène.

 

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *