Mar. Fév 7th, 2023

Par Alexandre Blais-Graveline

Kino Sherbrooke vous invite, le 18 janvier à 19 h, à sa toute première soirée de projection de courts-métrages à La Maison du Cinéma!

Un total de 9 courts-métrages seront projetés devant grand public, en présence des réalisateurs. Cette soirée est animée par André Champagne, animateur d’expérience depuis plus de 20 ans. Un cocktail de bienvenue, avec ou sans alcool, au choix, sera offert à toutes les personnes présentes sur place et des prix de présence seront tirés parmi le public.

Image tirée du court-métrage Problèmes de synchronisation de Charles Gourde-Talbot, qui sera présenté lors de la soirée.

Parmi les films présentés, il y aura le savoureux court-métrage « Beurre de pinottes » de Maxime Divier, qui a été présenté au Festival de Cannes de 2022 dans la compétition de courts-métrages. Il y aura également le court-métrage « Paracosme », de la jeune réalisatrice sherbrookoise Coralie Tardif, qui a été sélectionné au Festival du cinéma du Monde de Sherbrooke, un partenaire de Kino Sherbrooke pour l’année 2023.

C’est une soirée qui saura plaire à tous et à toutes avec des courts-métrages variant entre le drame, la comédie, le documentaire, le court-métrage d’époque, etc.

Pour se procurer des billets, c’est par ici !

Vous voulez présenter un de vos courts-métrages lors de nos futures soirées ? Vous pouvez nous envoyer un courriel au kinosherbrooke@gmail.com.


Le mouvement Kino

Le mouvement Kino nait à Montréal en 1999, alors que quelques jeunes cinéastes indépendants se donnent le défi de produire un film par mois jusqu’à la fin du monde, en 2000. La fin du monde se faisant attendre, ils continuent de produire des films chaque mois, selon la philosophie du mouvement établie par Christian Laurence : « Faire bien avec rien, faire mieux avec peu, mais le faire maintenant. » De leurs réunions mensuelles naissent les premières projections de Kino.

Les cinéphiles réunis lors d’une ancienne soirée de projection. Crédit photo @ Kino Sherbrooke.

     Kino a pour objectif :

  • de soutenir la production de courts-métrages ;
  • de diffuser des courts-métrages dans un climat non compétitif ;
  • de favoriser les rencontres entre les créateurs émergents afin d’aider à la création d’un réseau ;
  • de donner les outils aux cinéastes afin d’augmenter la qualité de leurs productions.

Le mouvement Kino est maintenant mondial. Il existe de nombreuses cellules, dont celles de Dublin, Shanghai, Paris, Casablanca, Tel-Aviv, Londres, Rome, Sydney et bien d’autres.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur la page Facebook Kino Sherbrooke ou bien sur son site internet, kinosherbrooke.com.


Crédit photo @ André Champagne, animateur de la soirée.

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.