Ven. Avr 12th, 2024

Par Hugo Lapointe Lemonde

Le ministère égyptien du Tourisme et des Antiquités a communiqué, le 6 mars dernier, à propos de la découverte d’un sphinx représentant un empereur romain. La statue a été mise au jour à la suite de fouilles archéologiques près du temple d’Hathor situé à 500 km au sud du Caire. De plus, la sculpture est soupçonnée de représenter l’empereur romain Claude et daterait du milieu du 1er siècle.

Les fouilles archéologiques lors desquelles le sphinx en question a été découvert font partie d’une des missions de l’Université Ain Shams, entamées au mois de février dernier. Rapporté dans un article publié par l’Agence Anadolu, une agence de presse du gouvernement turc, le communiqué du ministère égyptien du Tourisme et des Antiquités présentes les multiples étapes qui ont mené à cette découverte.

Premièrement, la mission archéologique a découvert les vestiges d’un compartiment en pierre calcaire qui pourraient dater de l’époque romaine. Les restes de ce compartiment sont une plate-forme à deux niveaux, tels des escaliers, avec une fondation et des sols en pente. Ensuite, à l’intérieur du compartiment, les archéologues ont découvert un bassin de stockage d’eau en briques rouges, recouvertes de mortier, disposant de marches qui pourraient dater de l’époque byzantine. Finalement, le bouquet final se trouvait dans le bassin : la statue d’un sphinx en calcaire représentant l’un des empereurs romains.

Dans un article de Radio-Canada qui relate le communiqué du ministère égyptien du Tourisme et des Antiquités, il est expliqué que les chercheurs ont découvert, à côté du sphinx, une stèle romaine gravée en démotique et en hiéroglyphes. L’inspection de la stèle pourrait permettre de faire des découvertes au sujet de l’identité de la statue et sa datation.

L’empereur romain Claude

L’équipe de Mamdouh Eldamaty, professeur d’archéologie à l’Université Ain Shams et ancien ministre des Antiquités, a comparé le visage du sphinx avec des représentations des empereurs romains et en a conclu qu’il correspondrait potentiellement à l’empereur romain Claude, qui aurait vécu de 10 avant notre ère à 54 après notre ère. Si la découverte de l’équipe du professeur Eldamaty s’avère exacte, cela ne serait pas la première fois que des statues de l’empereur Claude sont découvertes en Égypte. En 2014, des fouilles archéologiques ont permis de découvrir une sculpture représentant l’empereur Claude en tant que pharaon au temple d’Isis à Shenhur. Les conclusions poussent à croire que l’empereur Claude aurait été considéré par les Égyptiens comme un membre de la royauté égyptienne.

Le tourisme

Il est rapporté dans les médias qu’en plus de la portée scientifique et historique immense de ces découvertes, certains experts jugent qu’elles auraient aussi une grande portée politique et économique. La découverte du sphinx est l’une des découvertes majeures faites au cours des derniers mois en égyptologie et survient alors que le pays traverse une grave crise économique. Grâce à ces nouvelles découvertes, l’Égypte compte bien sur le tourisme pour redresser les finances nationales.


Crédit image @Minisère égyptien du Tourisme et des Antiquités

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.