Sam. Juin 15th, 2024

Par Elizabeth Gagné 

Le 30 août a eu lieu le fameux spectacle de la rentrée. Comme chaque année, la fédération étudiante (FEUS) et le regroupement étudiant de maîtrise, diplôme et doctorat de l’Université de Sherbrooke (Remdus) ont offert, aux membres de la communauté étudiante de l’Université de Sherbrooke, l’occasion de célébrer la rentrée scolaire en grand. 

Un nuage gris à l’horizon  

Entre la pluie et le soleil qui se cédaient le ciel à tour de rôle, ce n’était pas la température que l’on souhaitait. En fin d’après-midi, on a même entendu du tonnerre et j’ai bien pensé que le spectacle allait peut-être devoir être annulé. Pourtant, le travail des bénévoles et des organisateurs, qui étaient sur le site dès 14 h, a été récompensé. Mention spéciale à ces personnes qui ont travaillé sous la pluie à monter les chapiteaux et à organiser les kiosques pour que l’évènement ait lieu. L’apparition du soleil au dernier moment a permis au spectacle d’avoir lieu dans de bonnes conditions.   

Nombreux au rendez-vous  

Toutes ces incertitudes n’ont pas empêché les étudiants d’être au rendez-vous. J’ai pu le constater moi-même, car, durant la soirée, la pluie a décidé de réapparaître et c’est une bonne centaine de personnes étudiantes qui se sont ruées en dessous de l’estrade. Ceux qui, comme moi, voulaient sortir de ce refuge improvisé ont dû jouer du coude pour y arriver. Ce fut un moment pour le moins chaotique, lorsque les gens n’arrivaient plus à sortir des toilettes chimiques, car la foule bloquait les portes. Heureusement, cette petite averse cessa assez rapidement et nous avons pu profiter du reste du spectacle au sec et en sécurité. 

Des rafraîchissements aux prestations 

Si l’alcool coulait à flots, la nourriture, elle, aurait pu être plus abondante. La programmation du spectacle a commencé avec la performance de Calamine suivie de Bon Enfant et enfin celle de Clay and Friends. La dernière prestation était celle à ne pas manquer. Leur style est unique et leur musique nous transporte vers la plage. On retrouve dans leur chanson un mélange de soul, de hip-hop et de funk. C’était une atmosphère parfaite qui donnait l’impression que l’été n’était pas fini. Plus que des musiciens, ils sont de formidables performeurs. Ils ont la facilité et le talent pour connecter avec le public. L’un des membres du groupe faisait du « beat boxing » et son talent m’a laissée stupéfaite. Le chanteur principal a également fait de l’improvisation avec la participation du public et, à plusieurs reprises, ils ont fait mention d’honneur à Sherbrooke. Je pense que les organisateurs ont touché dans le mille cette année avec ce groupe. Ils ont réussi à créer un moment d’appartenance fort pour la communauté étudiante de l’UdeS. Enfin, même si la soirée n’était pas parfaite, ce fut tout de même une réussite. 


Crédits: Voltaic

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.