Mer. Avr 17th, 2024

Par Mireille Vachon et Myriam Baulne 

Le « festival le plus froid au monde » est de retour pour une quinzième année consécutive, cette fois-ci en mode2.0. L’Igloofest2021 offrira cette année une programmation 100% virtuelle qui s’étendra sur un mois complet.  

Pandémie oblige, les festivaliers et festivalières pourront profiter du meilleur de la scène électronique locale du confort de leur salon, ou même de leur cour ou de leur balconhistoire de reproduire le sentiment d’être au « festival le plus froid au monde ». Comme le dit l’organisation du festival, « un hiver sans Igloofestcest pas vraiment un hiver »! 

Tous les samedis du 13février au 13mars, des spectacles de musique électronique seront diffusés en ligne sur Facebook, Twitch et YouTube, et ce, de manière complètement gratuite.  

L’organisation a choisi l’option virtuelle, mais seulement « en attendant de célébrer le 15eanniversaire en personne », peut-on lire sur Facebook. En effet, l’organisation a décidé de reporter la « vraie » quinzième édition à 2022.  

« Le Web ne remplacera jamais le côté humain. Igloofest, c’est une expérience à vivre sur place. Il faut avoir de la lumière, de la musique, ressentir l’hiver et l’énergie des gens, et toute l’interaction entre ces éléments-là », avait toutefois confié Nicolas Cournoyer, cofondateur de l’Igloofest et de Piknic Électronik, en entrevue avec Le Devoir.  

Une programmation électrique 

Cette année, l’Igloofest s’invite dans le salon des igloosapiens pour leur offrir cinq soirées mémorables et entièrement gratuites. Le 13février, c’est l’artiste électronique montréalais CRi qui ouvrira le bal. Il sera accompagné de Jesse Mac Cormack et Sophia Bel, qui offriront aussi leur performance depuis le site de La Ronde. La semaine d’après, le 20févrierc’est au Vieux-Port de Montréal que se produira Jacques Greene, un musicien de Toronto. Le jeune rappeur Lou Phelps assurera la suite de la programmation avec une performance depuis le Musée Stewart le 27février. Les festivités se poursuivront avec la délectable Misstress Barbara, reine des nuits montréalaises, qui fera vibrer le toit du siège social de Vidéotron avec ses sons technos le 6mars. 

Finalement, La Société des Arts Technologiques accueillera Igloofest pour un marathon intense de midi à minuit qui mettra en vedette une douzaine d’artistes et DJs le 13mars. La liste des artistes qui participeront à cette soirée de musique reste encore à être dévoilée. Ce sera définitivement un événement à ne pas manquer!


Crédit Photo @ Toshimi Juan Muniz

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.

Directrice générale pour le Journal Le Collectif

Diplômée du baccalauréat en traduction professionnelle à l'Université de Sherbrooke depuis août 2021, Myriam travaille au journal depuis l'automne 2018. D'abord comme correctrice, elle a ensuite tenté sa main aux postes de cheffe de pupitre des sections campus (hiver et été 2020) et culture (automne 2020 et hiver 2021) avant d'obtenir le poste de directrice générale en avril 2021.

Amoureuse du journal et de son équipe, Myriam se fait un plaisir de pratiquer sa tâche de correctrice encore à ce jour et de mener Le Collectif et ses journalistes plus loin, session après session.