Jeu. Avr 18th, 2024

Par Béatrice Vigneault

Après de nombreuses discussions avec les équipes nationales, Soccer Canada dévoile ses propositions pour les conventions collectives en plus de conclure une entente de principe avec l’équipe féminine. L’entente concerne principalement l’indemnité que l’équipe recevra pour ses performances internationales de 2022.

Depuis déjà plusieurs mois, les équipes féminine et masculine sont en négociation pour leur convention collective. Celle des joueuses est échue depuis la fin de 2021 alors que les hommes en seront à leur première convention après avoir formé une association pendant l’année 2022. Bien que les contrats soient distincts, les deux équipes souhaitent l’équité salariale, ils sont donc liés l’un à l’autre. Soccer Canada a présenté, au début du mois de mars, les détails des conventions collectives proposées aux joueurs et aux joueuses.

Un long processus

En raison des longues périodes de négociation pour les conventions, l’équipe féminine n’a toujours pas reçu ses versements de fonds pour son travail en 2022. Les deux partis se sont donc entendus, au début du mois de mars, sur le financement par intérim de l’équipe féminine en vue de sa préparation pour la Coupe du monde 2023. Cette entente est une avancée en ce qui concerne le renouvellement de la convention collective.

La publication par Soccer Canada du projet de la convention est apparue quelques heures avant que quatre joueuses de la sélection nationale, dont la capitaine Christine Sinclair, présentent leur grief devant un comité parlementaire. Dans le communiqué, le secrétaire général de Soccer Canada, Earl Cochrane, soutient qu’il était grand temps de conclure un accord. Pour parvenir à des solutions adéquates, l’accord des deux équipes nationales est requis. Selon Cochrane, les femmes « méritent d’être payées de manière égale et elles méritent la certitude financière nécessaire à l’organisation de la Coupe du monde féminine de la FIFA 2023 ».

Les termes de l’entente

Grâce à l’entente collective proposée, l’équipe féminine canadienne est en voie de devenir la deuxième équipe nationale féminine la mieux payée parmi les 211 associations membres de la FIFA. Les propositions faites par Soccer Canada se basent sur le principe de l’égalité entre les sexes. Ainsi, les joueurs et les joueuses gagneront le même salaire pour leur travail, indépendamment de leur genre. Si l’entente est acceptée, les équipes recevront un montant de 3 500 $ par personne par match et des primes pouvant aller jusqu’à 5 500 $ en cas de victoire selon le niveau de l’adversaire. De plus, un montant égal s’élevant à 1,15 million de dollars sera alloué à chaque équipe nationale pour leur qualification à leur Coupe du monde de la FIFA. Le regroupement et le partage des bourses de performance pourraient également être mis en place. Bien que les négociations entre Soccer Canada et les deux équipes ne soient pas terminées, cette proposition représente un réel pas vers l’avant pour l’égalité entre les sexes dans le sport.

L’accord entre Soccer Canada et l’équipe nationale féminine pourrait encourager l’équité salariale et les conditions de travail équitables pour les athlètes féminines, ainsi que la sensibilisation du public à l’importance de l’égalité des sexes dans le sport, tous sports confondus.


Crédit image @Soccer Canada

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.