Ven. Fév 23rd, 2024

Par Laurie Jeanne Beaudoin 

Pour la 7e édition des soirées poésie, Sherbrooke prend la parole a offert cette année à la population de Sherbrooke une formule extérieure au Parc Well-Sud sur la petite scène aux côtés de la nature. Les deux présentations de 45 minutes offraient la lecture d’une trentaine de poèmes coups de cœur parmi les 135 reçus cette année.

Crédit : Laurie Jeanne Beaudoin

 L’activité, présentée dans le cadre de la programmation estivale du Comité Arts et Culture Jacques-Cartier et des parcs éphémères, a été très appréciée par le public. Un moment spontané et flottant, autant pour les passants aux oreilles attentives que pour les grands passionnés d’art littéraire. Parmi les commentaires d’un public gagné, on peut lire : « Une lumière en temps de pandémie » ou bien « une soirée qui a réchauffé des cœurs »

Diversité poétique  

Une rencontre comme celle-ci permet de récolter, de diffuser et de mettre en valeur la diversité poétique de la ville de Sherbrooke. Ainsi la mission de Sherbrooke prend la parole se voit accomplie.   

Crédit : Laurie Jeanne Beaudoin

Les poèmes provenaient de partout, la participation était ouverte à toutes les plumes de la région pour qui le thème du silence suscitait un éveil en chacun, amateur, professionnel-le ou nouveau-né-e poétique. Par la suite, les interprètes qui ont prêté leur voix à la lecture : Amélie Monty, musicienne, Geneviève Kiliko, L’être Persane, slameuse, Audrey Babin et le journal de Rue de l’Estrie devaient sélectionner leurs poèmes coup de cœur.  

D’un médium à un autre, les poèmes reçus ont aussi inspiré la création d’œuvres visuelles. Un vernissage et un parcours poésie ont aussi été organisés plus tôt cet été, toujours sous la même thématique. 

Les poèmes qui ont été lus ont été envoyés par les artistes suivant : Olena, Gilles Clamar, Odile Brunet, Alex Blanc, Donovan Bogoni, Marie-Lyse Blanchard, Christine Lafrenière, Jason, Graddy de Christine, Nyx, C.L, Rémi Bergeron, Audrey Babin-Alexandre, Michelle Busseau, Sandra Tremblay ainsi que Fanny D’Aragon. Marie-Ange Brillant, Danahée, Mara Evans, l’ARTisan, Méta Mo, Gilles Vallée, Xavière Hardy, Frans, Caroline Perras, Isabelle, Pascal e, Sarah Gauthier et L’être Persane. 

Extrait de  Je ne suis pas une femme de 𝐋𝐄𝐌, 𝐚𝐫𝐭𝐢𝐬𝐭𝐞 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐩𝐚𝐫𝐨𝐥𝐞 

J’ai pas le son quand tu me chantes ton refrain 

J’ai pas le ton super poli ni de frein 

Mon rire détonne au-delà de l’azur  

20 ans plus tard, mon rire assure, je l’assume 

J’enfreins toutes les règles qui me dépassent 

Toutes, mises en place il y a des décennies 

Et je voudrais annoncer mon mécénat  

Je mise sur la liberté, l’avenir et non sur le déni 

Crédit photo @ Laurie Jeanne Beaudoin

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.