Lun. Juil 8th, 2024

Par Émilie Oliver 

Les sports virtuels, autrefois relégués au monde du divertissement numérique, connaissent actuellement une ascension fulgurante, allant même jusqu’à en devenir un phénomène mondial. La connexion internet étant de plus en plus répandue et performante, les sports virtuels gagnent en popularité, attirant un public aussi vaste que diversifié.  

Cette montée en puissance ne se limite pas seulement à des jeux vidéo compétitifs, mais s’étend également à des expériences sportives entièrement virtuelles et interactives. 

L’évolution inévitable des e-sports 

Les e-sports, ou sports électroniques représentent la première vague de cette révolution. Des jeux tels que League of Legends (LOL), Dota 2, et Counter-Strike : Global Offensive (CS:GO) rassemblent des millions de joueurs et de spectateurs du monde entier pour des compétitions professionnelles de haut niveau. Les équipes professionnelles, les partenaires et les tournois offrent des récompenses substantielles, créant ainsi une véritable industrie autour de ces compétitions virtuelles. 

Cette montée en puissance des e-sports n’est pas seulement relative à la popularité des jeux vidéo, mais aussi à la diffusion en continu (streaming) sur des plateformes telles que Twitch et YouTube. Les joueurs professionnels deviennent des personnalités influentes, attirant des millions d’abonnés qui les regardent jouer en direct, discutent de stratégies et participent à des tournois en ligne. 

Alors que plusieurs diront que les joueurs professionnels d’e-sport ne sont pas réellement des athlètes, à l’instar des sportifs traditionnels, tous sont tenus de suivre un régime alimentaire strict. Les aliments complets favorisant la concentration et le bon fonctionnement de l’organisme, une diète saine est primordiale dans l’optimisation de la compétitivité des professionnels. De plus, tout comme leurs homologues sportifs qui performent sur leur terrain respectif, les e-sportifs s’entrainent régulièrement en musculation, en plus de s’assurer d’une réactivité et d’une clarté mentale absolue, comme le font les pilotes de F1.  

Les sports virtuels à la frontière du réel 

Cependant, la révolution des sports virtuels va au-delà des écrans et des manettes. Des expériences sportives entièrement virtuelles commencent à prendre forme. Des simulateurs de sports tels que le tennis, le golf, et même le football voient le jour, offrant aux participants une expérience immersive sans quitter leur domicile. Ces sports virtuels repoussent les limites de la réalité, permettant aux joueurs de s’immerger dans des environnements numériques réalistes et interactifs. 

La réalité virtuelle (RV) joue un rôle crucial dans cette expansion. Les casques de RV offrent une expérience sensorielle complète, permettant aux utilisateurs de ressentir le mouvement, de voir des environnements 3D réalistes et même d’interagir avec des objets virtuels. Des tournois de sports virtuels en RV voient le jour, offrant aux participants une expérience sportive presque indiscernable de celle du monde réel. 

Les enjeux économiques 

La montée en puissance des sports virtuels ne passe pas inaperçue du point de vue économique. Les investissements massifs de grandes entreprises, tant dans les équipes de sport électronique que dans les technologies de réalité virtuelle, témoignent de la confiance croissante dans le potentiel de cette industrie. 

Les marques de vêtements, les boissons énergisantes, les équipementiers et même les institutions financières se lancent dans le parrainage d’équipes e-sportives. Les revenus générés par la publicité, les droits de diffusion et les ventes de produits dérivés contribuent à la croissance rapide de cette nouvelle forme de sport. Tout comme les équipes sportives traditionnelles, les équipes d’e-sport traversent une phase de recrutement à chaque année, lors de laquelle elles ajoutent de nouveaux joueurs à leur alignement. Ces derniers ont ensuite la chance de performer devant des milliers d’internautes, et même parfois devant des foules en personne.  

Puisque la majorité des tournois ont comme ultime prix des sommes d’argent conséquentes, les e-sportifs touchent, dans certains cas, des sommes comparables aux athlètes traditionnels. Sans compter les partenariats, les revenus en ligne de leurs chaines respectives, ainsi que tous les produits dérivés de leur marque personnelle, un e-sportif talentueux peut gagner jusqu’à 7 millions de dollars en argent lors des événements. Effectivement, lors du Championnat du monde de League of Legends de 2023, l’équipe gagnante composée de cinq joueurs s’est mérité 445 000 dollars, soit 89 000 par joueur. Cela dit, le Championnat du monde n’est qu’un événement parmi tant d’autres auquel les professionnels peuvent participer. 

Une communauté mondiale 

Les sports virtuels transcendent les frontières géographiques, rassemblant des joueurs et des fans du monde entier. Les tournois internationaux deviennent des événements majeurs, mettant en scène des compétitions féroces entre des équipes représentant différentes nations. 

Les plateformes en ligne permettent aux joueurs de se connecter, de partager des astuces et de participer à des tournois, créant ainsi une culture mondiale du sport virtuel. Cette connectivité instantanée a contribué à la popularité croissante des sports virtuels, offrant aux passionnés une plateforme pour exprimer leur engagement et leur talent. 

Défis et opportunités 

Malgré cette ascension rapide, les sports virtuels ne sont pas à l’abri de défis. Des questions telles que la santé mentale des joueurs professionnels, la surexploitation et les problèmes liés à la toxicité en ligne sont des préoccupations croissantes. Les organisateurs et les entreprises du secteur doivent aborder ces problèmes de manière proactive pour garantir la durabilité à long terme de cette industrie émergente. 

La montée en puissance des sports virtuels représente une évolution majeure dans le paysage sportif mondial. Des jeux vidéo compétitifs aux expériences sportives entièrement virtuelles, cette révolution redéfinit la manière dont nous concevons et participons au sport. Alors que les investissements continuent d’affluer et que la technologie progresse, il est clair que les sports virtuels sont là pour rester, créant une nouvelle ère passionnante où la frontière entre le virtuel et le réel s’estompe progressivement. 


Source: Pexels

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.

Cheffe de pupitre SPORTS ET BIEN-ÊTRE pour le Journal Le Collectif | Site web

Sportive depuis son plus jeune âge, Émilie a à coeur la santé, le sport et le bien-être. Elle a obtenu son baccalauréat en communications appliquées en 2021 tout en étant étudiante-athlète auprès du V&O Rugby. Elle poursuit ses études au certificat en langues modernes. 

Fervente des sports émergents, elle s’efforce de porter l’attention de la communauté étudiante vers les nouvelles disciplines, tout en mettant en lumière les sports établis et populaires. Elle est fière de pouvoir mettre son grain de sel à la section Sport et Bien-être depuis déjà quelques années.