Sam. Jan 28th, 2023

Par Benjamin Le Bonniec

En l’espace de bientôt un an, La Petite Boîte Noire a réussi avec brio sa réimplantation au cœur du centre-ville. Fort d’une saison où se sont succédé de multiples représentants de la scène indépendance québécoise, de We Are Wolves à John Jacob Magistery, Fanny Bloom, Elliot Maginot ou John Jacob Magistery, la désormais emblématique salle sherbrookoise revient au sein de la programmation du Sherblues & Folk pour trois concerts intimes avec une programmation gratuite des plus intéressantes. Saratoga, Safia Nolin et Hein Cooper se succéderont en effet cette semaine au 58, rue Meadow. Et pour ceux qui ne le connaissent pas encore, ayez l’oreille attentive pour le jeune australien à la voix d’or, découverte du label Indica.

C’est quasiment des petites soirées au coin du feu de camp que nous propose La Petite Boîte Noire à l’occasion de ce Sherblues édition 2016. Le dévoué responsable de la programmation et directeur du fameux OSBL oeuvrant depuis maintenant quatre ans pour défendre haut et fort la musique indépendante en terres sherbrookoises, Philibert Bélanger a opté pour des concerts intimistes qui nous donneraient presque envie de se peloter sous les étoiles au coin d’un foyer enflammé.

Car samedi soir, c’est le génial « folkeux » australien qui est annoncé pour réchauffer la soirée. Hein Cooper. On l’a déjà vu à Sherbrooke l’an dernier au Boquébière en première de Tora et c’est fort de l’album The Art Of Escape (2016) qu’il viendra éveiller les envies itinérantes des plus rêveurs d’entre vous. Au service d’une folk mêlant intimement les thèmes du changement, de la transformation et de l’escapade, le protégé de Franz Schuller (gérant d’Half Moon Run) risque fort de magnétiser les âmes vagabondes qui passeront le pas de porte de la Petite Boîte.

« La Petite Boîte Noire est très heureuse de recevoir Hein Cooper dans ses mûrs. Après avoir écouté son album The Art of Escape, c’est un véritable coup de cœur. J’ai hâté sa dernière prestation l’an dernier au Boquébière, mais en écoutant sa musique, j’ai tout de suite trouvé que c’était en phase avec notre programmation comme Jesse Mac Cormak, Elliot Maginot ou Rosie Valand, et même ça m’a rappelé un album de Brian Borcherdt, The Remains of Brian Borcherdt dans les petits côtés ambiants, donc c’est du folk éthéré, planant. J’ai très hâte d’entendre le spectacle d’Hein Cooper le 9 juillet. »

Artiste talentueux ayant quitté Sydney pour s’installer à Montréal, Hein Cooper a acquis une certaine renommée sur la toile et c’est avec sa guitare mélodique qu’il accompagne cette voix aussi bouleversante qu’enchanteresse. Découvrez dès maintenant son titre Rusty issu de son premier album et n’oubliez pas d’aller faire un tour dans la chaleureuse Petite Boîte Noire pour cette fin de semaine.

À voir à La Petite Boîte Noire!

Saratoga le 7 juillet à 23 h

Safia Nolin le 8 juillet à 23 h

Hein Cooper le 9 juillet à 23 h


 

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.