Mar. Fév 27th, 2024

Par Lé Bonneau 

L’automne, c’est la saison parfaite pour écouter des séries emmitouflées ou binge watch une émission en procrastinant ses travaux de session. Mais que faire quand t’as fait le tour des plateformes de streaming habituelles? On te présente plusieurs séries québécoises qui risquent de te plaire, parce que le contenu québ, c’est pas juste pour les baby-boomers 

Les séries québécoises sont souvent mal aimées du jeune public. Pourtant, plusieurs de mes séries préférées se retrouvent sur Ici tou.tv. Même si je ne me suis pas toujours reconnu dans le public cible de certaines émissions, j’avais envie de vous en faire découvrir quelques-unes.  

Sans rendez-vous  

Coup de cœur pour cette série de Marie-Andrée Labbé qui met en vedette Magalie Lépine-Blondeau dans le rôle de Sarah, une infirmière-sexologue en crise existentielle qui travaille dans une clinique de santé sexuelle. C’est drôle, les personnages sont attachants et la diversité présente dans cette émission fait du bien. J’ai dévoré cette série et j’attends avec impatience la 4e saison. Je recommande à toutes les personnes qui se désolent de la fin de Sex Education ou qui adorent le podcast Sexe oral.  

La Maison-Bleue 

Cette série nous propulse dans un Québec qui aurait gagné le référendum de 1995. On y suit les épopées politiques souvent farfelues de Charles Hamelin, président du Québec. Bien qu’elle se situe dans un Québec souverain, l’aspect parodique et satirique de cette comédie plaira autant aux souverainistes qu’aux fédéralistes. Les références à la culture québécoises et les hilarantes citations plairont aux geeks de politiques tout en restant accessibles à un plus large public. Si vous avez aimé Dans une galaxie près de chez vous, vous adorerez cette série de Ricardo Trogi qui présente des personnages plus niaiseux les uns que les autres.  

C’est comme ça que je t’aime 

Située en 1974, cette comédie de deux saisons de 10 épisodes relate l’histoire de deux couples d’amis qui évoluent dans l’univers du crime organisé des années 1970. C’est absurde, drôle, éclaté… Cette série a remporté de nombreux prix, autant au Québec qu’à l’international. Bref, c’est à écouter.  

Fourchette 

Du côté des webséries, Sarah-Maude Beauchesne nous charme avec ses trois saisons de Fourchette, une adaptation de son blogue homonyme. On y découvre le personnage de Sarah, interprété par Sarah-Maude Beauchesne, une autrice en pleine quête d’amour propre et de solidarité féminine. Avec des scènes qui rappellent Sex and The City on est conquis par les histoires d’amour, d’amitié et de croissances personnelles que cette websérie nous partage. À dévorer en un week-end, avec une bouteille de rouge léger et une boite de mouchoir pour éponger ses larmes.  

Trop.  

La série Trop. est un autre petit trésor de la télé québécoise écrite par Marie-Andrée Labbé. Elle met en scène, Isabelle, jouée par Évelyne Brochu, et Anaïs, jouée par Virginie Fortin, deux sœurs qui doivent composer avec le diagnostic de trouble bipolaire de la plus jeune des deux. Sans tomber dans les clichés, cette série de trois saisons aborde des thématiques sociales cruciales. 


Source: Canva

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.