Lun. Avr 22nd, 2024

Culture - Julien Beaulieu - Milk _ Bone - Photo - Credit BonsoundC’est le 17 mars dernier que le groupe électro-pop Milk & Bone a lancé son premier album, Litte Mourning, au Centre Phi. Incursion dans un univers où les harmonies vocales font la loi.

Par Julien Beaulieu

Le duo Milk & Bone s’était d’abord formé pour ce qui devait être qu’une chanson, Know By Sight, que l’on retrouve sur le dernier disque de Misteur Valaire. Réunies par le passé comme choristes du chanteur David Giguère, Camille Poliquin et Laurence Lafond-Beaulne nous ont finalement offert ce printemps leur premier disque.

Milk & Bone était en prestation, l’été dernier, au Festival de l’Outaouais Émergent, mais le duo était encore en pleine création. J’avais eu la chance d’assister à l’événement et d’entendre les premières versions de leurs chansons. C’est maintenant un effort complet que les deux artistes présentent, avec succès.

Le duo a déjà collaboré sur scène avec plusieurs autres artistes, notamment Alex Nevsky, les sœurs Boulay et Jason Bajada. Il fera d’ailleurs la première partie d’Ariane Moffatt à quelques reprises dans son nouveau spectacle. Avec cet opus, un bel avenir s’ouvre au duo, autant sur la scène québécoise qu’à l’international. En misant sur le Web pour promouvoir ses chansons, Milk & Bone peut se rendre loin, même à SXSW, au Texas, où le groupe représentait le Québec les 18 et 19 mars derniers.

Deux chansons à écouter

New York : Premier single issu de l’album, New York donne un bel aperçu de ce qui caractérise Milk & Bone. Le clavier omniprésent, les harmonies de voix et un rythme fluide et accrocheur. La douceur de la chanson ne peut faire autrement qu’envelopper la nostalgie d’une relation perdue. Le vidéo-clip de New York a été choisi Staff Pick par l’équipe de Viméo.

Pressure : Paru le 2 février, cet extrait a été écouté plus de 350 000 fois sur Soundcloud et a retenu l’attention sur le Web, notamment dans le blogue Pigeons and Planes, atteignant le #3 sur The Hype Machine. Une chanson rafraichissante qui laisse espérer le printemps, et qui fait rêver aux pluies chaudes de l’été. À écouter!

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *