Mar. Fév 27th, 2024

Par Amandine de Chanteloup

Avec la reprise des activités présentielles, le Centre culturel de l’Université de Sherbrooke (UdeS) se réjouit d’annoncer sa programmation pour les prochaines semaines. C’est donc un menu plein de richesses culturelles, à saveur de nouveauté et de diversité qui attend le public pour cette rentrée 2022.

Après plus de deux ans à subir les arrêts de spectacles, le Centre culturel compte bien reprendre vie et partager de nouveau son amour pour la culture. « Chanson, danse, cirque, théâtre, humour, musique… nous désirons encourager le plus grand nombre d’expressions artistiques possible. Cette opportunité de partager les arts vivants au public, de leur faire vivre différentes émotions, constitue notre principale motivation », déclare Anne-Sophie Laplante, directrice de programmation de la salle Maurice-O’Bready et de la Petite salle du Centre culturel.

Une variété de spectacles à grand déploiement

Cet automne, la Salle Maurice-O’Bready verra défiler bien des artistes et des œuvres célèbres, tels que Roxane Bruneau, la pièce Broue, Australian Pink Floyd Show, Fred Pellerin, Arnaud Soly, ainsi que Louis-José Houde. La communauté aura également la possibilité d’assister à de grandes pièces. Parmi elles, bien des créations originales telles La nuit des rois de Shakespeare, mis en scène par Frédéric Bélanger, et Les Sept branches de la rivière Ota, de Robert Lepage. En ce qui a trait aux arts du cirque, la salle Maurice-O’Bready accueillera la troupe du Cirque Alfonse et son spectacle Animal. La danse sera également mise à l’honneur grâce à diverses créations telles que celles des Ballets Jazz de Montréal, du spectacle des Dix Commandements réalisé par la compagnie Le Fils d’Adrien danse, ainsi que la réalisation polyartistique Perles, par PPS Danse.

Une proximité qui ravit le public

Pour ce qui est de la Petite salle, étroite et intime, la proximité entre public et artistes permet à ces derniers de présenter leurs dernières créations. Ainsi, bien des spectacles d’humoristes sont au menu : Jean-Sébastien Girard, Mike Beaudoin, Erich Preach, Ève Côté et Charles Deschamps. Beaucoup d’entre eux affichent d’ailleurs déjà complet !

Galerie d’art Antoine-Sirois

À proximité du Centre culturel se trouve la Galerie d’Art Antoine-Sirois. Cet automne, cette galerie offrira à son public la possibilité d’adopter une vision plus sensible à l’égard du rapport aux technologies, et ce, grâce à l’artiste Marie-Ève Levasseur. Il sera également possible d’explorer l’univers photographique et culturel de Richard-Max Tremblay.

Diversité et sensibilité à l’honneur

Cette année, le Centre culturel a pris bien soin d’intégrer des œuvres de culture autochtone. Le public pourra donc assister à des œuvres de cette communauté. Récit d’un survivant, d’Omer St-Onge, sera donc présenté à la Petite salle lors de la Semaine de vérité et réconciliation, du 26 au 30 septembre prochains. La Salle Maurice-O’Bready, quant à elle, accueillera le spectacle Aalaapi, qui mêle à la fois théâtre et création radiophonique, ainsi qu’Alteriendiens, une création de la Compagnie Menuentakuan, qui met en scène une comédie abordant les rapports entre autochtones et allochtones.

Également, le Centre culturel mettra de l’avant des spectacles novateurs, dont BLUFF, pièce qui sera présentée dans trois salles connectées à travers le Québec. Des médiations culturelles seront également proposées pour certains spectacles. Cela permettra au public de mieux comprendre les œuvres, leur processus de création, ainsi que l’histoire de l’auteur, car le tout fait également partie de l’expression artistique. « La richesse de notre programmation est tributaire de la grande variété de disciplines que nous présentons », souligne Anne-Sophie Laplante.

La communauté étudiante au cœur d’initiatives

Pour le Centre culturel, la sensibilité à l’art et à la culture est primordiale. Ainsi, plusieurs initiatives ont été mises en place pour la communauté étudiante. En plus du fait que certains spectacles offrent un tarif étudiant, la communauté de l’UdeS peut avoir accès à la Carte blanche. Grâce à elle, pour 49 $, les étudiantes et étudiants obtiennent bien des avantages : un billet gratuit pour deux spectacles du Centre culturel, des entrées pour deux films de la Maison du Cinéma, incluant le popcorn, une entrée au Musée des Beaux-arts de Sherbrooke, des dégustations de bières et de cafés ainsi que des rabais sur les livres disponibles à la Coop de l’UdeS. Cette Carte blanche est donc un véritable incontournable pour les amoureux de la culture.

Également, la série Arrière Cours sera de retour cet automne et proposera des activités culturelles ainsi que des animations tout au long de l’année. Parmi elles, la communauté aura accès aux Midis animés, qui se trouvent être des spectacles extérieurs gratuits, situés juste en face du Pavillon multifonctionnel. Musique, humour, théâtre et danse seront au rendez-vous.

Il est donc évident que les passionnés d’art et de culture auront de quoi se régaler avec ce programme riche en couleur et en variété. Cette bouffée de renouveau qu’offre le Centre culturel ne peut que faire du bien aux artistes, au personnel, et aux passionnés qui ont souffert des restrictions culturelles lors des deux dernières années. « Après plus de deux ans à conjuguer avec plusieurs arrêts forcés de nos spectacles en raison de la pandémie, notre équipe est fébrile à l’idée de retrouver son erre d’aller et de présenter une programmation automnale riche, variée et dynamique, qui plaira assurément à la communauté universitaire ».


Crédit image @Simon Rancourt

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.