Mar. Fév 27th, 2024

Par Charles Amyot 

La NFL compte 32 formations dans son circuit; la LNH a terminé son expansion en 2021, avec l’ajout de Seattle, pour porter la ligue à 32 équipes. Mais, qu’en est-il de la NBA? Et bien, depuis quelques années, Adam Silver, commissaire de la NBA, envisage sérieusement l’arrivée de deux nouvelles franchises. Il y a deux semaines, de nouvelles possibilités ont vu le jour lors d’un point de presse télévisée d’Adam Silver : Mexico, Vancouver et Montréal. 

C’est la saison prochaine, soit en 2024-2025, que le renouvellement des droits télévisés est prévu. La ligue aimerait faire coïncider cette échéance avec une expansion. Cette option, de plus en plus envisagée, attire l’attention des partisans de basket-ball en Amérique du Nord. Plusieurs matchs préparatoires et réguliers se disputent depuis des décennies dans la capitale mexicaine, ce qui fait croire au commissaire de la NBA une vraie opportunité d’établir une équipe à Mexico. Bien qu’Adam Silver ait regardé l’option d’agrandir la ligue vers le sud, il n’a pas fermé la porte pour Vancouver où les Grizzlies ont déjà évolué six saisons par le passé avant de déménager à Memphis, au Tennessee. Enfin, ce qui retient encore plus l’attention, ce sont les propos d’Adam Silver lorsqu’il a avoué savoir « qu’il y avait de l’intérêt à Montréal » pour le basket-ball. 

Un engouement nouveau pour le basket-ball au Canada 

Depuis la victoire inédite des Raptors de Toronto en 2019 face au Golden State Warriors, qui était champion en titre, les partisans de basket-ball au Canada se font de plus en plus nombreux. Cette victoire n’est qu’un exemple, nous pouvons penser aussi à la médaille de bronze du Canada à la coupe du monde de la FIBA remportée l’été dernier ou encore aux nombreux joueurs professionnels canadiens qui performent dans la NBA en ce moment. Parmi ceux-ci, plusieurs sont Québécois et ont grandi à Montréal. Chris Boucher, Luguentz Dort et Bennedict Mathurin sont aujourd’hui une inspiration pour plusieurs dans la belle province. 

Revenons les pieds sur terre 

L’idée d’avoir une équipe de basket-ball à Montréal en fait rêver plus d’un, mais est-ce réaliste? Même si Michael Fortier, homme d’affaire, politicien et ex-ministre sous le gouvernement conservateur, a fait valoir un intérêt pour implanter une équipe de la NBA dans la métropole québécoise avec un groupe d’hommes d’affaires, il a estimé le coût entre 2 et 3 milliards de dollars américains. Au-delà du montant important que coûterait une franchise à Montréal, faudrait-il construire un nouveau stade ou le centre Bell se partagerait hockey et basket-ball? Est-ce que 20 000 spectateurs répondraient présents 41 fois par saison? Est-ce que tous les matchs pourront être couverts et télédiffusés? Disons que pour l’instant, il est beaucoup plus probable que les deux prochaines équipes de la NBA se retrouvent à Seattle et à Las Vegas. 


Source: Pexels

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.