Mer. Mai 29th, 2024

laderaillecourtoisieCoopérative de solidarité à but non lucratif et à vocation sociale ainsi qu’environnementale, la Déraille est la nouvelle Mecque du cyclisme sur le campus principal de l’Université de Sherbrooke où elle vient tout juste d’inaugurer l’ouverture de son atelier. 

Nicolas Ternisien

Une idée qui a fait du chemin

Si l’ouverture d’un atelier le 1er mai dernier à l’extérieur de la faculté de musique est une marque concrète de la mission de la Déraille, le projet est quant à lui plus ancien. Effectivement, comme l’indique Marie-Josée Laforge, présidente de la Déraille, cela fait déjà deux années qu’un groupe d’étudiants s’engage activement pour faire naitre un endroit sur le campus où l’on peut réparer, entretenir son vélo soi-même, apprendre à utiliser de nouveaux outils, recevoir des formations en sécurité et devenir finalement plus autonome.

À l’origine initié par des étudiants en environnement, le projet de la Déraille est le fruit d’une passion pour le cyclisme qu’entretiennent ses membres et du constat qu’il n’y avait aucun endroit sur le campus sherbrookois où l’on peut réparer soi-même son propre vélo alors que c’était d’ores et déjà le cas dans d’autres universités québécoises. Pour parvenir à relever ce défi, la Déraille est partie en quête de ressources ces dernières années par le biais d’une campagne de sociofinancement et a également profité de l’appui d’Ashoka Canada, une organisation internationalement reconnue pour son leadership en entrepreneuriat social.

Par ailleurs, ce partenariat avec Ashoka Canada était une première pour une université francophone à l’époque et confirmait l’importance qu’accorde l’UdeS à stimuler l’approche entrepreneuriale auprès de sa communauté étudiante.

Apprendre en confiance

S’intégrant dans une vision du développement durable partagée par l’Université de Sherbrooke, la Déraille propose maintenant aux étudiantes et aux étudiants de profiter d’une coopérative flambant neuve avec des réparateurs chevronnés sur place qui dispenseront leurs bons conseils tant sur la réparation d’une bicyclette que de son entretien : apprenez à connaitre votre vélo, il vous le rendra au centuple (surtout à Sherbrooke où dérailler au beau milieu d’une côte peut devenir problématique).

Un tour du propriétaire

La coopérative de la Déraille met à la disposition de ses membres un atelier mécanique de vélo tout équipé avec des outils appropriés permettant de réaliser ajustements et réparations sur vos fidèles destriers. La Déraille, c’est aussi un point de vente de pièces additionnelles nécessaires aux réparations à prix abordables, ainsi que des séances de formation de mécanique de vélo. Même si la coopérative cible d’abord la communauté universitaire de Sherbrooke, tous les Sherbrookois et Sherbrookoises peuvent devenir membres à vie pour la somme de 10 $.

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *