Mar. Fév 27th, 2024

Par Myriam Baulne 

Après un arrêt de ses activités en raison de la pandémie de COVID-19 en 2020-2021, la troupe Broadway UdeS (auparavant Broadway FMSS) renaît maintenant de ses cendres. Après un grand retour en juillet 2022 avec Bonnie et Clyde, Broadway UdeS nous revient cette fois avec un grand classique: Heathers – la comédie musicale! La pièce sera présentée les 17 et 18 février prochains à la salle Maurice-O’Bready du Centre culturel de l’Université de Sherbrooke. 

«1er septembre 1989 — Cher Journal, je crois que je suis une bonne personne! Je crois qu’il y a du bon dans chacun de nous…» 

La comédie musicale Heathers, un classique empreint d’humour noir et dépeignant des enjeux poignants dans la culture adolescente, saura sans aucun doute charmer la communauté étudiante. Que cette œuvre de 1989 vous soit familière ou non, les stéréotypes des cliques à l’école secondaire vous rappelleront des souvenirs, c’est garanti. 

Des thèmes sombres 

L’équipe de production met en garde : la pièce est destinée à un public averti. En effet, bien que les thèmes plus sombres soient plutôt dénoncés et caricaturés, ils demeurent exploités et présents. Ainsi, les jeunes enfants ainsi que les personnes éprouvant un malaise face aux thèmes du suicide, de la sexualité, de la violence et de l’intimidation ne sont pas le public idéal pour cette comédie musicale à l’humour un peu tordu. Toutefois, pour les personnes friandes du genre, la pièce vous régalera sans doute ! 

Une interprétation colorée 

Retrouvez les fameuses Heathers, Heather McNamara (Rosalie Gendron), capitaine des cheerleaders et figure populaire, Heather Duke (Alexa Brind’Amour Riffou), jeune femme timide à la personnalité effacée et Heather Chandler (Lauriane Hardouin), créature sexy et cruelle reine de Westerberg High, dans cette version remaniée et modernisée de la pièce classique de 1989. Parmi le reste de la distribution, retrouvez Miguel St-Laurent dans le rôle de JD, jeune homme problématique au bord de l’explosion. Clodie Geoffroy interprètera, quant à elle, le rôle de Veronica Sawyer, adolescente allumée et pleine d’ambition, tandis que Charlie Ouellet occupera le rôle de Martha Dunnstock, sa meilleure amie. 

De nombreuses autres personnalités sont de la distribution : rendez-vous sur le site de Broadway UdeS afin d’en découvrir davantage, de visualiser les photos promotionnelles (qui sont, avouons-le, superbes) et d’acheter vos billets ! Les représentations auront lieu le vendredi 17 février 2023 à 19 h 30 et le samedi 18 février 2023 à 19 h à la salle Maurice-O’Bready du Centre culturel. Les billets sont disponibles au coût de 25 $ pour l’admission générale et de 20 $ pour les étudiants et les étudiantes. 

Pour des nouvelles sur les représentations de Broadway UdeS et pour en apprendre plus sur l’équipe derrière la production de Heathers, rendez-vous sur la page Facebook de Broadway UdeS. Bon spectacle ! 


Crédit image @Broadway UdeS

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.

Directrice générale pour le Journal Le Collectif

Diplômée du baccalauréat en traduction professionnelle à l'Université de Sherbrooke depuis août 2021, Myriam travaille au journal depuis l'automne 2018. D'abord comme correctrice, elle a ensuite tenté sa main aux postes de cheffe de pupitre des sections campus (hiver et été 2020) et culture (automne 2020 et hiver 2021) avant d'obtenir le poste de directrice générale en avril 2021.

Amoureuse du journal et de son équipe, Myriam se fait un plaisir de pratiquer sa tâche de correctrice encore à ce jour et de mener Le Collectif et ses journalistes plus loin, session après session.