Ven. Jan 27th, 2023

Par Alexis Rioux-Chevalier, organisateur de la Plasmattaque 2022  

Plusieurs initiatives étudiantes sont créées au fil des ans pour faire la différence dans la communauté sherbrookoise. C’est dans cet esprit que la deuxième édition du Plasmattaque, une compétition de don de plasma, se tiendra à l’Université de Sherbrooke (UdeS) du 7 au 19 novembre prochains. 

Saviez-vous que le traitement d’une certaine de maladies immunitaires peut nécessiter des traitements à vie ? Alors que les médicaments impliqués sont produits à partir de plasma sanguin, c’est un effort de tous les instants qui assure une qualité de vie aux personnes recevant ces traitements ; et ce n’est là qu’une des nombreuses applications thérapeutiques du plasma ! Afin d’encourager cette belle cause, un événement mobilisant la communauté universitaire a été créé l’année dernière : la Plasmattaque. 

La Plasmattaque: c’est quoi? 

Inspirée du Carnaval de la Fédération étudiante de l’Université de Sherbrooke (FEUS), la Plasmattaque est une compétition interfacultaire de don de plasma qui se tient une fois par année au Salon Plasmavie (3200, rue King Ouest). L’édition de l’an passé, un franc succès, a motivé 178 dons en deux semaines. L’événement est donc de retour en force avec plus de facultés participantes. Une belle occasion d’aller sauver des vies en gang !   

De grands besoins 

Le plasma est la partie liquide du sang composée à 90 % d’eau et contenant certaines protéines qui lui confèrent un intérêt thérapeutique ainsi qu’une couleur jaune. Il sert notamment au traitement de l’hémophilie, des maladies immunitaires et des brûlures profondes. Actuellement, les besoins en plasma ne sont comblés par les dons qu’à 27,9 % (données de 2021) si on exclut les transfusions (comblées par nos dons à 100 %). Le reste est importé des États-Unis. 

La récente pandémie a montré à cet égard les dangers de dépendre du bon vouloir d’autres pays pour assurer l’accès à des produits essentiels à la vie. Tandis que les besoins en plasma croissent d’année en année, Héma-Québec souhaite augmenter l’autonomie québécoise tout en continuant de fournir à 100 % les hôpitaux. C’est un défi de taille, sachant que seulement 3 % de la population québécoise admissible au don pose ce geste fondamental.  

Les facultés remontent leurs manches 

Cette année, les facultés de génie, de médecine, de droit et de sciences compétitionneront pour le titre de celle dont les membres feront le plus de dons. Après des performances remarquables l’an passé des deux premières facultés (82 et 39 dons sur 178 respectivement), cette édition s’annonce particulièrement dynamique avec la participation nouvelle de la Faculté des sciences, dont les personnes membres, grâce à leur formation, notamment dans les sciences de la vie, sont plus sensibles à cette cause.  

En espérant vous y retrouver ! 

Événement Facebook : https://fb.me/e/1RzuN8Kl9 

Pour prendre rendez-vous : https://bit.ly/Plasmattaque 


Crédit image @Facebook

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.