Mar. Fév 27th, 2024

Par Léa Béliveau

C’est le 6 mars dernier qu’a eu lieu la première finale locale de Délie ta langue sur le campus principal de l’Université de Sherbrooke (UdeS), précisément à l’agora du Carrefour de l’information du pavillon B1. La communauté étudiante, les parents et les amis étaient invités à assister au concours d’éloquence, où cinq finalistes ont offert des prestations les plus intéressantes les unes que les autres.

En quoi consiste le défi?

C’est après plusieurs mois de préparation que les personnes finalistes de l’UdeS se sont affrontées au retour de la relâche pour obtenir une place à la finale provinciale de Délie ta langue. Ce concours d’éloquence a été créé à l’Université de Montréal (UdeM). Depuis 2019, des universitaires du Québec s’affrontent autour d’une présentation orale professionnelle.

L’exercice met en valeur des expressions françaises préalablement choisies qui sont ainsi analysées sous plusieurs angles et expliquées afin d’en faire un lien avec un enjeu social par le participant. Cette expérience allie ainsi art oratoire et défense d’enjeux sociaux autour d’expressions françaises devant jury. La finale, qui a eu lieu le 6 mars dernier, avait pour but de couronner la personne étudiante qui allait représenter l’UdeS lors de la compétition du 27 mars prochain à la Bibliothèque et Archives nationales du Québec à Montréal (BAnQ).

Une soirée très agréable

Avec un jury composé de grands experts de l’art oratoire, de la langue française et de la culture, une personne gagnante a été couronnée. Parmi ces membres du jury, l’évènement a pu compter sur des membres du corps professoral de l’UdeS, sur des journalistes, et aussi sur l’étudiante Ema Holgado, à la maitrise en études du religieux contemporain et lauréate du second prix de la finale nationale de Délie ta langue en 2022. Cette dernière avait représenté l’UdeS en remportant la deuxième place avec l’expression « Dis-moi qui tu hantes, je te dirai qui tu es ».

Pour la deuxième participation de l’UdeS au concours d’éloquence Délie ta langue, cinq personnes étudiantes se sont affrontées pour avoir l’honneur de représenter l’Université. Tout d’abord, Charles Tarini, avec l’expression « Passer dans le beurre », suivi de Myriam-Isabelle Ducharme avec « Prêcher pour sa paroisse », Rosalie Vin avec « Retourner sa veste », Jasmine Duplessis avec « Coûter les yeux de la tête » et enfin, Marily Laroche avec son expression « Être au bout du rouleau ». Toutes les cinq issues de domaines d’études différents, ces personnes ont su charmer et toucher le public et le jury avec leurs performances uniques.

C’est à la suite de la consultation du jury que la personne qui aura la chance de compétitionner auprès des autres universités le 27 mars prochain sera Jasmine Duplessis avec « Coûter les yeux de la tête ». Le public a aussi eu son mot à dire : Marily Laroche a remporté le prix coup de cœur de la soirée avec son expression « Être au bout du rouleau ».


Crédit image @Stéphanie Vallière

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.

Cheffe de pupitre CAMPUS pour le journal Le Collectif | Site web

Naviguant entre la politique économique et le droit fiscal, Léa, candidate au Diplôme d’études supérieures spécialisées de 2e cycle en droit et politique appliqués de l’État (DPAE), affectionne la loi de l’impôt et les politiques fiscales.

Auxiliaire de recherche à la Chaire en fiscalité et finance publique (CFFP), Léa doit se tenir à l’affut des dernières nouvelles en ce qui concerne les enjeux fiscaux et les finances publiques, autant sur la scène nationale qu’internationale. Amoureuse de son campus et de ce que la vie étudiante à offrir, elle adore tenir la communauté étudiante au courant de ses dernières découvertes.

Cheffe de pupitre pour la section CAMPUS, Léa se donne pour mission d’informer les personnes étudiantes et de leur divulguer les dernières réussites académiques, les nouvelles découvertes scientifiques et les activités dont regorge le campus.