Ven. Jan 27th, 2023

Par Charles-André Marleau

Malgré une foule plus petite que prévu, Alaclair Ensemble a su récompenser ceux qui avaient osé braver les averses.

C’est sous la pluie que la foule attendait Alaclair Ensemble lors du Spectacle de la rentrée jeudi dernier. Au même moment où la météo a décidé de laisser un répit aux spectateurs, KenLo, Robert Nelson, Eman, Maybe Watson, VLooper et Claude Bégin ont pris possession de la scène. Sans attendre une seconde, les rappers bas-canadiens ont commencé à enchaîner leurs plus grands succès tels que Mon cou, Fussy Fuss et Jean-Claude Van Damme, dont quelques-uns étaient remixés avec des beats de rappers comme Future et Desiigner.

Fidèles à leurs habitudes, les membres d’Alaclair Ensemble ont su partager leur énergie à la foule en interagissant sans arrêt avec elle, que ce soit avec des chansons à répondre, en la faisant s’asseoir le temps de la chanson Capoté ou même en la faisant danser un slow collectif pendant Calinour. La gang de chums a aussi su offrir un bel hommage à quelques grands classiques québécois en reprenant Tassez-vous de d’là des Colocs, Le temps des cathédrales de Bruno Pelletier ainsi qu’une reprise aux frontières de la perfection de la chanson culte d’Éric Lapointe, Mon Ange, interprétée par Claude Bégin.

Les spectateurs ont aussi eu droit à quelques extraits de leur nouvel album, Les frères cueilleurs, qui est en vente depuis le 2 septembre, dont le tout nouveau simple Sauce Pois. Comme à leur habitude, les membres du groupe se sont enfermés dans un chalet durant plusieurs jours pour enregistrer un album qu’ils considèrent eux-mêmes de « post-rigodon », avec un côté plus rap que les albums antérieurs.

Bref, même si les éléments n’étaient pas coopératifs en début de soirée, Alaclair Ensemble a su offrir une performance qui aura marqué les annales du Spectacle de la rentrée.


Crédit photo © Charles-André Marleau

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.