Mer. Fév 28th, 2024

Par Charles Gauthier, membre bénévole de la Coopérative de vélo La Déraille

Septembre nous a laissés avec de nombreuses premières du côté du cyclisme en ville. Voyons ces activités où nous sommes tous et toutes, individuellement, un collectif.

Septembre 2022 : tournant dans la mobilité active ?

Septembre aura été très marquant en ce qui concerne la mobilité active ou le vélo-navettage.

Si les séries de Fêtes du Vélo ont été perturbées par la pandémie mondiale, c’est une foule réduite qui est venue au parc Jacques-Cartier pour célébrer. Une vingtaine de kiosques ont servi les vélo-navetteurs et ludo-cyclistes en tout genre, malgré la pluie.

La 5e Fête du Vélo a définitivement été marquante. La première Cyclovia sherbrookoise a été mise en œuvre par une armée de bénévoles. Avec la grande collaboration de plusieurs conseillers et conseillères et de nombreux services municipaux, la rue King Ouest, de la rue Belvédère au boulevard Jacques-Cartier, accueillait tous les gens voulant pratiquer des activités mobilisant leurs deux jambes. Plusieurs y ont pédalé, certains même y ont dansé !

Une réussite d’organisation, mais les trombes d’eau et une température automnale ont gelé la participation à cette première Cyclovia. Le plus grand danger à la participation citoyenne nombreuse, c’est de tenir ces deux activités en même temps.

Passerelle du pont Joffre : repoussoir à la mobilité active ?

Le pont Joffre, c’est le meilleur lien entre l’ouest et l’est de Sherbrooke. Il évite de descendre au niveau de la rivière Saint-François pour remonter de l’autre côté, une fois la traversée effectuée. Au pied de la rivière jusqu’au tablier du pont, c’est plus d’une vingtaine de pieds en hauteur évitée au navetteur. C’est le même avantage qu’offrent les pistes vélos unidirectionnelles du pont Jacques-Cartier. Elles se raccordent à chaque extrémité du pont aux réseaux cyclables de chacun des quartiers rejoints.

Toutefois, la passerelle du pont Joffre n’est pas dédiée au vélo-navettage. Vers l’est, après la traversée du pont Joffre, les vélos sont abandonnés à contresens sur le trottoir, du mauvais côté de la circulation. Quant au sens de la circulation, les utilisateurs-vélos sont livrés sans indications pour la grande traversée du centre-ville. Seuls les cyclistes avertis s’y retrouvent.

Prochain Vélo en libre-service (VLS) à Sherbrooke

La meilleure nouvelle en septembre pour tout vélo-navetteur, c’est la venue prochaine du premier service de VLS, adopté par les membres du conseil municipal de Sherbrooke. Si 2021 avait été le lancement d’un rêve, 2023 sera la mise en œuvre du premier « Vélo en libre-service ». À surveiller : les coûts, et la distribution des stations-vélos.

Il faudra en reparler et préparer tous les usagers de la route à ce nouveau mode de déplacement individuel/collectif, car le vélo-navetteur utilise peu d’espace quand il circule sur la voie publique.


Crédit image @La Déraille

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.