Mar. Avr 16th, 2024

Par Ema Holgado

Cette session encore, les concours proposés au sein de l’Université de Sherbrooke (UdeS) dans le domaine de la culture ne sont pas en reste. Voici donc une rétrospective des concours qui arrivent afin que vous puissiez vous y inscrire, mais aussi assister aux finales et présentations des concurrents.

Peu importe votre passion, l’Université de Sherbrooke propose, tout au long de l’année, de nombreux concours en lien avec le monde culturel, mais aussi scientifique et académique, pour permettre à la communauté étudiante de développer son plein potentiel et de s’épanouir. Si aucun de ceux proposés ici ne vous fait de l’œil, il est certain qu’un autre concours de l’UdeS est fait pour vous !

Ma thèse en 180 secondes 

Le très connu concours international Ma thèse en 180 secondes est de retour cette année encore à l’Université de Sherbrooke. Chaque année, des personnes étudiantes ou diplômées dans l’année de doctorats en recherche avec rédaction de thèse se disputent, sur scène, la première place afin de représenter l’UdeS au concours national qui se tiendra cette année le 10 mai prochain, à Montréal.

S’inspirant d’un concept australien importé en France il y a plusieurs décennies, Ma thèse en 180 secondes permet aux communautés étudiantes du Québec de présenter leur sujet de recherche de manière claire et vulgarisée dans le temps imparti de 180 courtes secondes. Au terme de ces trois minutes, l’assemblée venant de tous horizons qui se dresse devant les participants doit avoir compris le sujet et les résultats de la recherche présentés par les participants.

Ce concours, arrivé au Québec en 2012, vise à rendre la science plus accessible à la société. Ma thèse en 180 secondes peut être complétée en français, mais aussi en anglais en fonction de la langue de rédaction de la thèse. Le premier et le deuxième prix à la compétition locale se voient offrir respectivement 500 $ et 250 $ de prix en argent. Un projet enrichissant pour tout doctorant qui cherche à faire connaitre ses recherches !

Concours interuniversitaire de photographie et concours interuniversitaire de bande dessinée – date limite : 8 mars

Cette année sonne la 36e édition du concours interuniversitaire de photographie et la 14e édition du concours interuniversitaire de bande dessinée. Présentés ensemble depuis la création de ce second concours, les deux restent tout de même très indépendants l’un de l’autre, ne partageant que leur date limite de présentation de projets, le 8 mars, et le thème.

Pour l’édition 2023, le thème qui a été choisi est : différences. Les personnes participantes courent la chance d’y remporter 500 $, 350 $ et 250 $ pour la première, deuxième et troisième place, mais surtout de voir leur travail exposé et connu à travers le monde universitaire des dix universités représentées aux concours. Pour participer, nul besoin de faire partie d’un programme d’étude en photographie ou en bande dessinée, il te suffit d’être passionné(e), d’avoir quelque chose à raconter et d’avoir le courage de te lancer.

À la suite du concours, toutes les photos et bandes dessinées présentées seront accessibles au public dans la salle d’exposition virtuelle pour y rejoindre les pièces des éditions précédentes. Pour l’édition 2022, c’est l’Université de Sherbrooke qui avait remporté les deux premiers prix en photographie avec Lien fusionnel de Sherine Haeck (1er prix) et Fraternité de Coralie Mimeault (2e prix), toutes deux étudiantes respectivement en psychoéducation et en écologie. Preuve qu’il ne faut qu’une bonne dose de passion, de talent et de courage pour participer à ces concours !

Finale locale de Délie ta langue – Lundi 6 mars, 16 h 30, Agora du Carrefour de l’information

Le 6 mars s’est tenu, à l’Agora du Carrefour de l’information (B1-2002), la Finale locale du concours d’éloquence Délie ta langue. À la fin de la soirée a été désignée la personne finaliste qui représentera l’Université de Sherbrooke à la finale interuniversitaire qui se tiendra le 27 mars prochain, à Montréal.

Le concours d’art oratoire Délie ta langue prend la forme d’une présentation de style professionnel qui met en valeur une expression de la langue française choisie par le participant ainsi qu’un enjeu social. Les cinq participants et participantes de la finale locale auront 5 minutes pour présenter leur travail devant le jury et le public. Cette année, les expressions qui nous seront présentées sont variées : prêcher pour sa paroisse, passer dans le beurre, retourner sa veste ou encore couter les yeux de la tête. Lors de l’édition 2022, l’Université de Sherbrooke avait remporté la seconde place du concours Délie ta langue grâce à l’expression : Dis-moi qui tu hantes, je te dirai qui tu es. Vous êtes donc conviés à peut-être poser votre candidature l’année prochaine, qui sait ?

Bonus : Concours de mémorisation des décimales de Pi – 14 mars, 12 h 45, D3-2037

Pour la journée de Pi, le 14 mars prochain, se tiendra, à la Faculté des sciences (D3-2037), le très sérieux concours de mémorisation des décimales de Pi. Le département de mathématique met au défi toute personne de la communauté étudiante qui voudrait s’essayer à réciter le plus de décimales de Pi qu’il connait. Le concours se tiendra à 12 h 45 et espère regrouper une foule de passionnés de Pi, de mémorisation ou simplement de grands défis. N’hésitez pas à arriver préparés, la compétition sera rude et Pi ne fait pas de cadeau !


Crédit image @Pixabay

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.