Mar. Fév 20th, 2024

Par Béatrice Vigneault 

Le 15 janvier dernier, lors du premier tour des Internationaux d’Australie, le Canadien Félix Auger-Aliassime a eu raison de l’Autrichien Dominic Thiem dans un match de quatre heures et 59 minutes. C’est à peine quelques minutes avant 2 h du matin, à Melbourne, que s’est conclue la joute entre les deux hommes.  

La 27e tête de série mondiale a remporté sa partie au deuxième tour contre le Français Hugo Grenier avant de s’incliner contre le numéro 3 mondial, Daniil Medvedev, au troisième tour dans un match à sens unique ; 6-3, 6-4 et 6-3 en faveur du Russe. Il était le dernier Canadien en lice au tournoi en simple alors que la Canadienne Gabriela Dabrowski en double féminin et en double mixte est toujours dans la course pour un titre. 

Un match envoutant  

Le match a débuté plutôt simplement pour le Québécois de 23 ans. Avec 6-3 et 7-5 en sa faveur lors des deux premières manches, ce dernier croyait se diriger vers une victoire facile avant la remontée de Thiem. Dès la troisième manche, celui qui se place au 92e rang du classement mondial a riposté. Victoire en bris d’égalité 7-6 (5) suivi d’un gain de 7-5 en quatrième manche, il n’allait pas concéder la victoire au jeune homme si facilement. Félix est finalement venu à bout de Dominic 6-3 à la cinquième et dernière manche. Le représentant canadien a conclu le duel avec 16 as et a su convertir cinq de ses treize balles de bris. C’était la deuxième rencontre en carrière entre les deux hommes. L’Autrichien avait remporté la première en 2020 aux Internationaux des États-Unis, où il avait d’ailleurs remporté le trophée. 

Les Canadiens dans le tournoi 

Le tournoi ne se passe pas tout à fait comme l’espérait l’équipe canadienne. Trois membres de l’équipe se sont fait éliminer au premier tour. Rebecca Marino, qui s’opposait à l’Américaine Jessica Pegula (5) a quitté le tournoi le 16 janvier alors que la journée précédente, Milos Raonic avait abandonné sa rencontre lors de la troisième manche contre la 10e tête de série, un favori local, Alex de Minaur. Denis Shapovalov qui faisait un retour de blessure au genou s’est fait montrer la sortie en trois manches face au Tchèque Jakub Menšík. Après une victoire au premier tour, Leyla Fernandez s’est finalement écroulé au deuxième. L’Américaine Alicia Parks a triomphé de la Canadienne en deux manches ce qui a mis fin au tournoi de celle qui se classe au 32e rang mondial.  

L’espoir canadien repose donc sur le duo composé de Gabriela Dabrowski et de la Néozélandaise Erin Routliffe. Le doublé féminin classé quatrième mondial a disputé la demi-finale le 25 janvier contre la Lettone Jeļena Ostapenko et l’Ukrainienne Lyudmyla Kichenok qui sont les onzièmes en tête de série.  

Le tournoi a pris fin avec la finale en simple masculin le 28 janvier. Les Canadiens pourront revenir plus forts à Rolland-Garos, le prochain Grand Chelem qui se tiendra au mois de mai à Paris.  


Source: Tennis Canada

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.