Mar. Fév 7th, 2023

Par Léa Béliveau  

Depuis 1968, la Fédération étudiante de l’Université de Sherbrooke (FEUS) offre une compétition universitaire hors du commun. En effet, la session d’hiver est reconnue pour son carnaval annuel. Cet évènement est l’occasion, pour la communauté étudiante, de compétitionner autour d’activités sportives et intellectuelles.  

Qu’est-ce que le Carnaval de la FEUS 

Le Carnaval de la FEUS est une compétition entre les diverses associations facultaires membres de la fédération. À ce jour, on compte 55 éditions de cet évènement annuel. Le Carnaval de la FEUS marque comme toujours la session d’hiver par une quinzaine de journées d’activités sur le campus et ailleurs. Ces activités sont de natures sportive, intellectuelle et artistique permettant de rejoindre toute la communauté étudiante dans un cadre compétitif. Que ce soit par écrit, par dactylo ou par programmes informatiques, le Carnaval universitaire de la FEUS a toujours été organisé avec précision. La forme de l’évènement s’est bien sûr transformée avec les années pour s’adapter aux différentes réalités. Par contre, plusieurs classiques restent. Chaque édition est marquée par une soirée plus festive qui est, avec le temps, devenue un 5 @ 11.  

Tel que perçu depuis plusieurs années, le Carnaval de la FEUS compte plusieurs activités traditionnelles. Suite aux années pandémiques, certaines formules ont toutefois divergé vers de la nouveauté. Les « fameux » 5 @ 11 en plein air accompagnés d’un spectacle ont changé de visage. En effet, l’édition 2023 présentera un spectacle d’humour au Théâtre Granada le premier jeudi des festivités. Le spectacle d’humour mettra en vedette les humoristes Jo Cormier, Mégan Brouillard et Brick et Brack. Étant conscient de l’engouement pour les soirées 5 @ 11, le comité organisateur a aussi prévu, au sein du Carnaval, des 5 @ 11 pour les facultés qui le veulent le jeudi 26 janvier. L’édition 2023 offrira ainsi humour et festivités.  

Les fidèles traditions sherbrookoises  

Le Carnaval est une tradition sherbrookoise étudiante depuis longtemps. Chaque édition tente de surpasser la dernière afin de répondre le plus possible aux préférences de la communauté étudiante. Par contre, certaines traditions sont là pour de bon. Chaque année, ou presque, le bain de neige est l’activité « classique » qui persiste. De plus, la collecte de dons de sang, en collaboration avec Héma-Québec, est une activité de plus en plus populaire.  

Il faut se rappeler que le Carnaval est une compétition entre les associations membres de la FEUS. En ce sens, chaque activité est une manière de ramasser des points pour la victoire. La collecte de sang offre aussi l’occasion aux associations de faire des points par le nombre de dons recueillis durant le Carnaval. Cette initiative réunit compétition et augmentation des dons pour une bonne cause. D’année en année s’imposent aussi des journées sportives et de plein air tout en ajoutant d’autres activités plus intellectuelles et parsemées de formations aussi pertinentes les unes que les autres.  

Que ce soit avec une réinvention du fameux « Show de la rentrée» ou l’ajout de diverses activités, l’évènement hivernal annuel a toujours su offrir à la communauté étudiante un Carnaval à la hauteur. L’année 2021 a été marquée par la pandémie, cependant, ce n’est pas ce qui a arrêté le comité organisateur. En effet, la 53e édition s’est vue adaptée afin d’offrir la typique compétition interassociations.  

Avec l’émergence des diverses plateformes de vidéoconférences, Microsoft Teams et Zoom, le comité organisateur a sauvé la mise et a trouvé différentes manières d’élaborer un Carnaval « COVID proof ». Que ce soit par une chasse au trésor Zoom, des conférences de tous genres en passant par une compétition d’Among Us, cette édition du Carnaval est restée tout aussi festive, même à travers les écrans. Avec la période pandémique ainsi qu’une population étudiante répartie aux quatre coins du Québec, cette méthode de fonctionnement a permis d’offrir, à tous et à toutes, une participation sans déplacement.  

55e édition du Carnaval; à quoi s’attendre 

Après 55 ans de Carnaval, et toujours la volonté de se démarquer, la 55e édition subit une certaine pression face à son édition. Avec le retour à la vie « normale » et la reprise des 5@8, le campus n’est que plus vivant. L’édition tant attendue de 2023 offre une programmation à la hauteur de la tradition. Que ce soit par la typique chasse au trésor, la collecte de dons de sang, le concours de memes, ou le classique bain de neige, la communauté étudiante sera servie. Par ailleurs, certaines nouveautés voient le jour cette année ; soirée film, concours de slam et poésie et journée ski. Le comité organisateur a aussi mis en place plusieurs formations durant sa programmation.  

Une question se soulève ; que se passe-t-il pour la communauté de l’UdeS à Longueuil ? Comme mentionné dans la programmation, les personnes étudiantes de ce campus seront aussi de la partie. En effet, le « Show de la rentrée » sera en vidéodiffusion en direct sur leur campus. De plus, toutes les formations du Carnaval seront disponibles en vidéoconférence et la chasse au trésor se déroulera sur Zoom. En somme, c’est en réunissant compétitions, sports, formations et festivités que l’édition du 55e Carnaval étudiant sera vraisemblablement un succès assuré. 


Crédit image @FEUS

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.