Mer. Mai 29th, 2024

Par Carolanne Boileau

Chaque année, le Festival d’été de Québec (FEQ) représente un incontournable de la saison estivale. Durant 11 jours, des artistes de renommée internationale, ainsi que des artistes émergents, se côtoient sur les Plaines d’Abraham et font vibrer la ville de Québec. Cette année ne fait pas exception aux précédentes. Cependant, quelque chose de magique s’est produit.

C’est le 17 juillet dernier que le FEQ a offert l’un des spectacles les plus touchants de son histoire. C’est lors de la présence des Cowboys fringants sur les Plaines que la foule a eu droit à tout un spectacle. Pour en parler, Le Collectif a eu la chance de discuter avec une jeune femme sur place, Katrina Archambault, amoureuse de culture québécoise.

Depuis toujours

Pour la nation québécoise, les Cowboys fringants représentent beaucoup. Ils racontent notre histoire, chantent notre culture et jouent nos états d’âme. Pour certaines personnes, ils sont présents dans leur quotidien depuis toujours. C’est le cas de Katrina. « En fait, toute cette admiration pour les Cowboys fringants vient de ma mère ! Je pense que j’écoutais déjà l’album Break Syndical avant même d’être née ! Ils ont une grande place dans ma vie et dans ma famille », explique-t-elle.

Au-delà de son amour inconditionnel pour la musique québécoise, la jeune femme estime que le groupe représente aussi ses questionnements sur l’avenir qu’elle veut pour sa planète et son Québec. « J’écoutais petite ces chansons sans vraiment réfléchir aux paroles, mais plus je vieillissais, plus je prenais conscience des paroles et me posais les bonnes questions, plus mon envie de “ changer le monde ” grandissait en moi », mentionne Katrina. Ces mots démontrent l’impact que des artistes engagés comme les Cowboys peuvent avoir sur les gens.

« Rester longtemps dans nos mémoires »

Le soir du 17 juillet, Katrina et ses amis se trouvaient à l’avant-scène, heureux et reconnaissants de la chance qu’ils avaient d’être là. Malgré la beauté du spectacle, l’état de santé de Karl, chanteur des Cowboys, ne laissait personne indifférent.

« Lors du spectacle, nous avions le cœur lourd, les chansons avaient un tout autre sens voyant l’état physique de Karl. La chanson Sur mon épaule était un message de soutien que nous faisions à Karl et on le sentait tous. Il y avait un mélange de joie et de tristesse, un plaisir insoutenable de les voir en concert sur les plaines, mais une impression de dernière fois », explique la jeune femme.

Pour plusieurs personnes, le spectacle des Cowboys fringants au FEQ représente le spectacle de l’année. Cet élan de soutien et d’amour aura marqué les esprits et révélé un amour profond pour ce groupe québécois. Un groupe qui fait rayonner notre culture à travers le monde. Pour Katrina, le spectacle du 17 juillet restera longtemps dans notre mémoire collective. Selon elle, « jamais nous ne reverrons un groupe comme les Cowboys fringants, ils sont engagés et rassembleurs, ils vont impacter les générations futures aussi, ça, c’est certain ».


Source: Facebook Cowboys Fringants

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.