Jeu. Juil 25th, 2024

Par Alexandre Leclerc 

Les Jeux olympiques d’été n’ont jamais été la force du Canada, qui performe habituellement mieux lors des compétitions olympiques hivernales. Toutefois, plusieurs athlètes canadiens — et surtout québécois — ont su tirer leur épingle du jeu dans certaines disciplines, notamment au plongeon. Qui ne se souvient pas des performances exceptionnelles d’Alexandre Despatie, d’Émilie Heymans et de Roseline Fillion? Voilà qu’une autre grande plongeuse a annoncé sa retraite la semaine dernière : Meaghan Benfeito. Retour sur une carrière remplie de succès et de défis. 

Une ambassadrice de son sport 

Si elle est demeurée dans l’ombre de ses compatriotes susmentionnés pendant une bonne partie de sa carrière, Benfeito n’a absolument rien à leur envier. Au cours d’une carrière qui a duré un quart de siècle, l’athlète de maintenant 33 ans a cumulé les médailles et les prix partout où elle est passée. À Londres, en 2012, elle a décroché le bronze au 10 m synchronisé aux côtés de sa coéquipière Roseline Fillion. Elles ont fait de même, à Rio, en 2016. Lors de ces mêmes Jeux, Meaghan est également montée sur la 3e marche du podium en compétition individuelle. 

En plus de ses médailles olympiques, l’athlète de Laval a remporté 58 médailles en Séries mondiales, et 4 aux Championnats du monde. Elle compte aussi plusieurs podiums en grands prix, en Coupe du monde, aux Jeux du Commonwealth et aux Jeux panaméricains. Lors des plus récents Jeux à Tokyo, son rêve d’ajouter une dernière médaille ne s’est pas concrétisé, mais elle a tout de même su, avec une nouvelle partenaire au tremplin, Caeli McKay, offrir une bonne performance. Ayant laissé présager que l’heure de la retraite sonnait lors de ces Jeux, elle a tout de même pris le temps de laisser retomber la poussière avant d’officialiser sa décision. 

Des plans d’après-carrière 

Benfeito, qui avait perdu ses médailles olympiques dans un incendie plus tôt en 2021, aura laissé sa marque sur son sport. Il est déjà exceptionnel qu’elle soit parvenue à demeurer compétitive aussi longtemps, mais l’athlète sentait depuis quelque temps que le moment était venu de passer le flambeau.  

Alors que plusieurs athlètes retraités décident de continuer à s’impliquer dans leur sport en devenant entraîneurs ou commentateurs, Benfeito aspire à d’autres choses, du moins dans l’immédiat. Elle souhaite en effet retourner sur les bancs d’école et possiblement ouvrir une garderie avec ses sœurs. Quoi qu’il en soit, elle aura droit à un repos grandement mérité, et peut dire mission accomplie. Elle aura contribué à faire connaître un sport dont on entend rarement parler, et aura été une source de fierté nationale pendant de nombreuses années. Elle peut quitter la tête haute en ayant pavé la voie à une plus jeune génération. Bonne retraite, et merci pour ces beaux moments à la tour! 


Crédit image @ Canadian Olympic Committee

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.