Mer. Juil 17th, 2024

Par Estelle Lamotte 

Pour une 9e fois, le IU GreenMetric World University Ranking couronne l’Université de Sherbrooke première au Canada en matière de développement durable. L’UdeS maintient une performance remarquable en Amérique du Nord (3e rang), ainsi qu’à l’échelle mondiale (17e rand sur 956).  

Publié annuellement depuis 2010, le classement GreenMetric compare les mesures prises par les universités pour favoriser un développement durable de leurs campus ainsi que leur gestion des enjeux environnementaux. Ce classement annuel prône notamment la collaboration entre institutions. 

Un score élevé grâce à la gestion de l’eau 

C’est particulièrement sur le plan de la gestion de l’eau que l’UdeS obtient la meilleure note avec 95 %. L’installation d’appareils à faible débit et munis de détecteurs de mouvement a contribué à cette bonne performance. Des pratiques de gestion en matière d’aménagement vert ont notamment permis de gagner des points dans le palmarès, notamment avec des stratégies d’espaces destinés aux insectes pollinisateurs et aux jardins comestibles sur ses campus.  

Une distinction sur le plan de gestion des matières résiduelles  

L’UdeS se distingue en matière de gestion énergétique, en particulier en ce qui a trait à sa production d’énergies renouvelables, dont l’énergie solaire. Ce critère à lui seul lui vaut une note de 80,95 %. Par ailleurs, différentes initiatives mobilisatrices comme la formation d’ambassadeurs et d’ambassadrices en gestion de matières résiduelles lui octroient une note de 91. 67 %. D’une puissance totale de près d’un mégawatt — soit approximativement 15 % de la pointe de consommation du Campus principal de l’UdeS — il constitue un lieu de référence canadien pour valider les futures technologies de production et de stockage associées aux énergies renouvelables, notamment en climat froid. Cette expertise permet une entente de partenariat entre l’Université de Sherbrooke et l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN), situé au Maroc, qui possède une expertise complémentaire en climat méditerranéen et atlantique, ouvrant ainsi la voie à un grand nombre de partenariats à l’échelle internationale. 

Une institution qui figure dans le répertoire de campus durables  

Dans l’édition 2021, l’Université de Sherbrooke se retrouve parmi les universités en tête dans cinq catégories : la gouvernance, la gestion des matières résiduelles, l’approvisionnement responsable, la gestion et l’utilisation de l’eau. Par ailleurs, rappelons qu’en 2020, l’Université a obtenu la certification internationale STARS niveau Platine. Il s’agit de la plus haute distinction en développement durable pour un établissement d’enseignement. « STARS est pour nous une façon de rendre compte de l’engagement exceptionnel de notre communauté universitaire envers le développement durable. Elle nous permet également de recenser nos pratiques pour les partager et les faire progresser », explique Denyse Rémillard, rectrice adjointe et vice-rectrice à l’administration et au développement durable, dans une nouvelle UdeS publiée en décembre dernier.  


Crédit image @ Michel Caron, UdeS

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.