Mer. Fév 28th, 2024

Par Hugo Prévosto, responsable des affaires internes et des délégués et déléguées au SAREUS 

Le 3 octobre dernier, les membres du comité exécutif du Syndicat des auxiliaires de recherche et d’enseignement de l’Université de Sherbrooke (SAREUS) se réunissaient avec la direction universitaire dans le but de ratifier la nouvelle convention collective qui durera jusqu’au 31 mars 2027. Un bel exemple de négociation de travail réalisé avec professionnalisme, pragmatisme et cordialité.  

Les négociations se sont étendues sur une durée de cinq mois à la fin desquels les membres du SAREUS peuvent se réjouir de plusieurs gains. Les membres ont d’ailleurs entériné l’entente de principe à hauteur de 87,5 % lors du vote à l’assemblée générale. Parmi les gains positifs, mentionnons notamment les critères d’embauche qui ont été assouplis de manière à permettre aux étudiants à temps partiel d’occuper un poste d’auxiliaire de recherche. Ces derniers devront répondre aux critères d’équivalence de temps complet tels qu’ils sont établis par le ministère de l’Enseignement supérieur. Une modification qui sera certainement bien reçue par les nombreux professeurs et chercheurs en quête d’auxiliaires de recherche pour les assister dans leurs travaux.  

Quelles sont les modalités? 

Les modalités d’accès aux congés de maternité et de paternité ont aussi été revues afin de les rendre plus accessibles. Les futurs parents devront maintenant cumuler 250 heures plutôt que 300 heures pour y être éligibles. De plus, le congé de maternité garantira 18 semaines de paie à hauteur de 35 % du salaire, un gain de 6 semaines et 10 %, tandis que le congé de paternité suivant le même taux d’augmentation a été bonifié de deux semaines, passant de 3 à 5 semaines.  

Pour les étudiants, ceux-ci pourront maintenant travailler 300 heures par session comparativement à 275 heures sous l’ancienne convention. Une augmentation qui sera la bienvenue dans cette période d’incertitude économique et de croissance des prix. Les étudiants devront toujours respecter le plafond de 20 heures travaillées par semaine afin de ne pas nuire à la conciliation travail-étude.  

Venons-en maintenant aux augmentations salariales, le nerf de la guerre dans toute négociation syndicale. D’abord, le plancher salarial qui était jusqu’à maintenant fixé à 16,90 $ passera maintenant à 17,75 $ en date du 1er avril 2024. Les membres profiteront aussi d’une augmentation salariale de 2,5 % jusqu’au 1er avril 2023 (avec effet rétroactif) ; 2,5 % au 1er avril 2024 ; 2 % au 1er avril 2025 et 1,75 % au 1er avril 2026.  

Le SAREUS rappelle à la communauté étudiante que divers emplois à titre d’auxiliaire de recherche, d’assistant-enseignant, de correcteur, surveillant d’examens et de démonstrateurs en laboratoire sont à combler. Chaque année, c’est environ 2000 étudiants qui s’impliquent dans la communauté universitaire par le biais de ces emplois. Il s’agit d’expériences formatrices et stimulantes, dès lors nous vous encourageons à aller rencontrer vos professeurs et visiter le site de l’Université de Sherbrooke pour prendre connaissance des offres disponibles. Pour toute question, n’hésitez pas à communiquer avec vos délégués syndicaux qui se feront un plaisir de répondre à vos questions et continuent leurs efforts pour vous représenter au meilleur de leur capacité.  


Crédits: Michel Caron

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.