Mar. Mai 21st, 2024

Par Julianne Gagnon 

Depuis les derniers jours, des spéculations entourant une nouvelle ligue féminine de haut calibre font réagir plusieurs adeptes de hockey. Des femmes de l’Association des joueuses professionnelles de hockey féminin (PWHPA) participent directement au développement de cette nouvelle ligue.  

L’Association des joueuses a vu le jour en 2019 et a pour but de faire la promotion et de soutenir les joueuses de hockey en Amérique du Nord. Ces femmes cherchent à promouvoir leur sport et leur place dans ce monde majoritairement masculin qu’est le hockey.  

Un circuit féminin existe déjà et regroupe des équipes à Boston, à Toronto, au New Jersey, au Minnesota, au Connecticut et à Buffalo. Des projets d’extensions sont en pourparlers pour la ville de Montréal. Cependant, ce nouveau circuit serait de calibre plus élevé que celui existant. 

Un historique intéressant 

Il y avait, en 2007, une ligue de hockey féminine à Montréal : les Canadiennes de Montréal. Elle faisait allusion à l’équipe masculine chouchou des Canadiens de Montréal, mais version féminine. À la suite de plusieurs problèmes de sous-financement, la ligue a cessé ses activités en 2019. Les joueuses n’étaient pas payées assez selon leur talent et la gestion était faite de manière non efficace. Les joueuses avaient pour but de monter une ligue à la hauteur de leurs attentes et considèrent être toujours mieux servies que par elles-mêmes. C’est pourquoi aujourd’hui, une nouvelle ligue devrait voir le jour et être rentable. 

Profiter de l’impulsion du moment favorable 

Avec les Jeux olympiques qui viennent de se terminer, la visibilité octroyée au hockey féminin marque une conjoncture favorable pour le lancement de ce nouveau circuit professionnel. La partie enlevante que les Américaines et les Canadiennes se sont livrée en finale a fait naître l’étincelle manquante pour donner le coup d’envoi à cette ligue à saveur féminine.  

De nombreux partenaires appuient le projet 

Plusieurs équipes de la Ligue nationale de hockey ont appuyé l’association de joueuses telles que les Penguins de Pittsburgh, les Coyotes de l’Arizona, les Rangers de New York et les Maple Leafs de Toronto. Aussi, plusieurs commanditaires d’importance devraient être annoncés dans les prochaines semaines pour venir appuyer les joueuses dans leur quête. De nombreuses jeunes filles pratiquant le hockey dans des ligues mineures sont très enthousiastes de voir l’apparition d’un tel circuit professionnel. En effet, elles entrevoient, avec le projet, une possibilité d’avenir professionnel dans le sport qui les passionne.  

Il faudra attendre de nombreuses confirmations pour entrevoir l’impact de l’implantation d’une telle ligue de hockey féminin. La Québécoise Marie-Philippe Poulin est la porte-étendard du projet. Malgré la trentaine, elle continue d’époustoufler la galerie lors de ses participations aux différents matchs de promotion que l’association organise. 


Crédit image @ page Facebook, Professional Womens Hockey Players Association

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.