Sam. Sep 23rd, 2023

Par Carolanne Boileau

Le 14 juin dernier, l’Université de Sherbrooke annonçait un changement de garde à la Faculté de droit. Ce changement sera effectif dès janvier prochain et revêt une importance capitale pour l’établissement d’enseignement supérieur.

C’est à la mi-juin 2023 que le conseil d’administration de l’Université de Sherbrooke a procédé à la nomination de la professeure Marie-Pierre Robert à titre de prochaine doyenne de la Faculté de droit. Cette nomination passera certainement à l’histoire, considérant que la Pre Robert sera la première femme élue à la tête de la prestigieuse Faculté.

Un consensus

À la suite d’une recommandation très claire du collège électoral, et d’un scrutin largement favorable, la professeure décrite comme rassembleuse succèdera au doyen Louis Marquis. « Je suis honorée de la confiance que ma communauté me porte. Je suis si fière de devenir doyenne de cette faculté qui a le vent dans les voiles et qui est si chère à mon cœur », a mentionné la future doyenne à la suite de la confirmation de sa nomination.

La professeure Robert, et maintenant future doyenne, fera certainement émerger le consensus au service du bien commun. « J’entends pratiquer un leadership collaboratif, inclusif, positif et authentique. Je serai là, dans tous les sens du mot », explique-t-elle. C’est donc avec bienveillance, authenticité et compétence que la femme prendra les rênes de la Faculté de droit. Celle qui était en congé pour fins d’études et de recherches était finalement revenue sur le terrain pour prendre le pouls de la communauté et préparer rigoureusement sa candidature. Cela démontre un franc dévouement.

Une candidature impressionnante

Au-delà d’un retour au travail plus rapide que prévu, le parcours de la Pre Robert parle de lui-même. Fortement impliquée au sein de la Faculté de droit de l’Université de Sherbrooke, elle y occupe le poste de professeure depuis 2007. Elle est cofondatrice et codirectrice de la maitrise en pratique du droit criminel et pénal, et a été vice-doyenne à l’enseignement de 2015 à 2019. Cette dernière implication a probablement eu une incidence sur la direction qu’elle souhaite prendre à titre de doyenne.

La recherche et le développement de l’apprentissage expérientiel se retrouvent au cœur de ses priorités. Plus concrètement, le soutien, la valorisation et la diffusion de la recherche font partie de ses objectifs. La Pre Robert souhaite également revaloriser les concours de plaidoirie et déployer des cliniques juridiques.

À titre de chercheuse et de professeure, Marie-Pierre Robert a dédié une partie importante de ses travaux de recherche sur les liens entre le droit pénal, les femmes ou la diversité culturelle et religieuse. Les crimes d’honneur, la criminalisation de la polygamie et les crimes sexuels font donc partie des questions juridiques qui l’intéressent.

Au-delà de son parcours professionnel impressionnant, la Pre Robert est également très appréciée de ses collègues. Ils ont d’ailleurs été plusieurs à mentionner leur intérêt de collaborer avec elle. Il faudra cependant attendre encore un peu pour connaître l’équipe de direction qui sera nommée par la prochaine doyenne.


Crédit image @Simon Rancourt

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.

Corédactrice en chef, auparavant cheffe de pupitre pour le journal Le Collectif

Jeune politologue et juriste en devenir, Carolanne est étudiante de troisième année à l'École de politique appliquée au cheminement en droit. Amoureuse de la culture et des gens, elle adore découvrir ce qui l'entoure.

En plus de son implication au journal Le Collectif, Carolanne siège sur la commission politique d'un certain parti provincial, participe au Parlement Étudiant Québec et s'implique dans sa faculté.

Carolanne a été cheffe de pupitre de la section CULTURE de janvier 2022 à août 2022. Elle a ensuite migré vers la section SOCIÉTÉ, qui correspondait à merveille à ses intérêts et à ses compétences. Depuis l'hiver 2023, elle occupe désormais le poste de corédactrice en chef, une promotion bien méritée!