Ven. Juin 14th, 2024

Par Virginie Ouellet

Le repêchage 2023 de la NBA était grandement attendu, notamment en raison de Victor Wembanyama, surnommé Wemby, qui est perçu par plusieurs comme le candidat le plus talentueux à participer au repêchage de la ligue depuis LeBron James, il y a 20 ans. Les Spurs de San Antonio se sont donc dotés d’un atout important avec un avenir prometteur.

Une attention médiatique inégalée

La jeune vedette française de 19 ans n’a même pas encore mis le pied sur le terrain qu’il bat déjà plusieurs records : jamais un joueur de l’international n’a eu la même couverture médiatique que lui. Même LeBron James, considéré comme un talent générationnel, un phénomène unique en son genre et, même par certains, le meilleur joueur de tous les temps, n’a pas attiré autant d’attention à son arrivée dans la ligue. Mesuré récemment à 7 pieds 4, Wemby a dominé le Championnat de France lors de sa dernière saison, s’imposant comme meilleur marqueur, rebondeur et bloqueur de tous. « Entendre cette phrase d’Adam Silver, j’en ai tellement rêvé, a avoué Wembanyama, les larmes aux yeux, en quittant la scène avec sa casquette des Spurs et en serrant ses frères et sœurs dans ses bras. Il faut que je pleure. » Le joueur que plusieurs attendent depuis longtemps fera ses débuts dans la Summer League dans quelques semaines.

L’affrontement entre les États-Unis et Le Monde pourrait devenir « vraiment intéressant »

Alors que le basketball est plus populaire que jamais, la NBA devient davantage une ligue mondiale : environ 25 % des joueurs de la ligue sont nés ailleurs qu’aux États-Unis. Alors que les États-Unis dominent historiquement la scène internationale au niveau du basketball, cette tendance semble se renverser, ou, du moins, ralentir. Certains demandent donc à ramener le format du match étoile Team USA vs Team World, qui, avec les acquisitions internationales récentes, pourrait être tout un régal pour les fans. Avec une troupe composée du Slovène Luka Doncic, du Camerounais Joel Embiid, du Serbe Nikola Jokic, du Grec Giannis Antetokounmpo, en plus de la recrue Victor Wembanyama, plusieurs semblent dire que le monde pourrait facilement l’emporter sur les États-Unis.

Un Québécois dans le repêchage pour la deuxième année consécutive

Aux côtés des Québécois Chis Boucher, de Luguentz Dort ainsi que Bennedict Mathurin, on peut maintenant compter Olivier Maxence Prosper, sélectionné 24e dans la grande ligue. Le jeune homme de 6 pieds 8 a quitté le Québec pour s’établir dans les ligues américaines il y a quelques années. Après une saison difficile dans l’Uniforme de l’Université Clemson, c’est l’année suivante, lors de son transfert à l’Université Marquette, qu’il a su faire sa place dans le circuit et ainsi se tailler une place au sein des meilleurs espoirs. Obtenant cette saison une moyenne de 12,5 points par match ainsi que 4,7 rebonds, tout en complétant 33,9 % de ses tirs de trois points lors de sa deuxième saison à Marquette, le jeune québécois pourra donc espérer compléter sa lancée dans la grande ligue.


Crédit image @NBA

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.