Lun. Mai 20th, 2024

Par Hugo Lapointe Lemonde

Depuis la montée en popularité de l’application TikTok, plusieurs sous-communautés se sont créées sur celle-ci. Ainsi, plusieurs personnes créatrices utilisent l’application pour partager leur culture et leur expérience sur de multiples sujets. Toutefois, TikTok a récemment été accusé d’espionnage pour la Chine et pourrait être banni aux États-Unis.

L’application TikTok est souvent connue sous le stéréotype d’une application avec des vidéos de danse chorégraphique. Toutefois, celle-ci est devenue une ressource incontournable pour en apprendre plus sur la justice sociale et les problèmes mondiaux. Elle est également devenue un outil puissant et éducatif pour l’activisme et la connexion à d’autres cultures.

Cependant, comme l’application est une filiale du groupe chinois ByteDance, cela cause de nombreux problèmes aux gouvernements occidentaux. Actuellement, la Commission européenne et le gouvernement canadien ont récemment ordonné à leurs fonctionnaires de supprimer l’application de leurs appareils. La Maison-Blanche a, elle aussi, pris une décision similaire. Toutefois, aux États-Unis, le Congrès travaille actuellement sur un projet de loi qui pourrait interdire l’application sur tout son territoire en raison des accusations d’espionnage de la plateforme pour la Chine, mais pour l’instant aucune preuve concrète n’a encore été révélée à la population.

#NativeTikTok

Les peuples autochtones font partie d’une des sous-communautés populaires de TikTok. Ils ont pu profiter de l’application pour partager leur culture avec le monde entier. Les membres de cette sous-communauté sont habituellement regroupés autour du #NativeTikTok. En date d’aujourd’hui, l’ensemble des vidéos comprenant ce hashtag cumule plus de 10,3 milliards de vues.

Les vidéos présentées sous #NativeTikTok abordent une multitude de sujets, allant des danses traditionnelles aux extraits humoristiques. Plusieurs de ces créateurs autochtones utilisent l’application pour présenter l’éventail des coutumes qui existent au sein de leur communauté, tout en cherchant à briser les stéréotypes. De plus, certains d’entre eux utilisent l’application pour sensibiliser les gens aux problèmes politiques et sociaux auxquels les communautés autochtones font face à travers le monde dans leur quotidien.

#BookTok

Un deuxième exemple de l’importance de TikTok dans la société a été présenté par son PDG lui-même devant un comité de la Chambre des représentants américaine. Shou Chew explique que : « Grâce à TikTok, les gens ont découvert de nouvelles communautés, cultures et intérêts. À titre d’exemple, BookTok, avec plus de 100 milliards de vues, a connecté des lecteurs à travers le monde et a changé la façon dont les gens consomment la littérature. »

BookTok est une communauté qui concentre son contenu sur les livres. On peut y retrouver des vidéos qui montrent des étagères de belles couvertures rigides, l’analyse d’un livre, mais aussi des recommandations personnelles. Toutefois, il y a aussi du contenu plus humoristique où nous pouvons voir, par exemple, une personne jeter un livre à travers la pièce lorsque quelque chose de malheureux arrive à leur personnage préféré. De plus, plusieurs librairies ont vu leur nombre de ventes augmenter grâce à cette montée en popularité de Booktok sur TikTok. Booktok a parfois remis au goût du jour des livres oubliés depuis longtemps.


Crédit image @Pixabay

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.