Sam. Juin 15th, 2024

Par Josiane Demers

Depuis quelques années, les offres végétariennes et végétaliennes en matière de repas préparés se multiplient sur le campus de l’Université de Sherbrooke. Depuis peu, la communauté étudiante peut savourer les produits végétaliens gourmands de l’entreprise locale Saatvik à la COOP ou au Café CAUS sur le campus de l’UdeS. C’est le couple néo-sherbrookois composé de Heem et Arvind Runjeet, originaires de l’île Maurice, qui est à l’origine de cette initiative. Leurs produits goûteux sauront convaincre les plus « végé-sceptiques »!

Le nom de l’entreprise créée en 2018 à Longueuil est « inspiré du mot Sanskrit “ Sattva ” qui est issu de la philosophie yogique indienne et évoque un mode de vie “ sattvic ”, soit sain, pur, énergétique et vital ». Il y a une dizaine d’années, le couple fondateur devient, petit à petit, végétalien, en cohérence avec cette philosophie. Selon cette école de pensée, s’alimenter sainement favoriserait l’accès à la méditation et à l’évolution spirituelle.

Attention, l’objectif de Heem et de Arvind n’est pas de convaincre les gens d’adhérer à cette philosophie, mais bien d’offrir des produits gourmands et savoureux pour toutes et tous. Nul besoin d’être une personne végétalienne pour se délecter de leurs produits.

Pourquoi Sherbrooke?

En 2018, l’entreprise fait ses premiers pas sur le marché alimentaire. Elle commence avec quelques petits clients et se présente dans les marchés publics. Petit à petit, l’engouement pour ses produits se fait sentir, malgré la pandémie. Elle conclut alors une entente avec Horizon nature qui distribue une variété de produits sans gluten, végétaliens, végétariens et sans OGM au Québec.

Avec l’expansion de Saatvik cuisine végé, les entrepreneurs constatent qu’il est temps de trouver un local commercial. La tâche s’avère alors difficile à Longueuil, où il y a énormément de contraintes. Toutefois, la fille du couple souhaite venir étudier à l’UdeS et cela les pousse à considérer la ville estrienne comme option. Avec l’accompagnement de Sherbrooke Innopole, le contact se fait entre Festin Royal et l’entreprise de cuisine végétalienne, qui s’installe dans leur sous-sol. En moins de quatre mois, les Runjeet étaient déménagés et avaient trouvé un local pour leur production.

Les sceptiques seront confondus

Bien qu’offrir un produit santé soit primordial pour les deux associés, le goût est au cœur de leurs préoccupations. Le plaisir de manger ne doit, en aucun cas, être affecté. « Notre but a toujours été d’avoir du comfort food végétalien. Des produits réconfortants qui procurent le même plaisir que quand tu manges un burger de viande », explique Heem, qui a eu la générosité d’accorder une entrevue au Journal Le Collectif.

De plus en plus de gens souhaitent faire une transition et diminuer leur consommation de viande. Le manque de goût est souvent un obstacle qui peut les freiner. Lors de la tenue de kiosques de dégustation, Heem explique que plusieurs sceptiques carnivores s’exclament : « si j’avais accès à des produits végétaliens comme ça, j’en mangerais ». Saatvik cuisine végé porte une importance particulière et s’appuie sur la chimie des ingrédients et des épices afin de produire des offres délectables.

Les produits

Tout d’abord, l’entreprise culinaire offre trois galettes, soit une à saveur tandoori et une aux légumes et au tofu qui sont enrobés de chapelure, ce qui apporte l’effet croustillant. La troisième galette faite d’un mélange de légumineuses à saveur indienne n’a pas de chapelure pour que les gens ayant une intolérance au gluten puissent également consommer les produits.

Bien que les galettes soient appréciées, d’autres sont disponibles sur le marché. C’est pourquoi Heem et Arvind ont voulu créer des produits qui se différenciaient, soit des bâtonnets de tofu et des dumplings. « Quand on était jeunes, on aimait beaucoup les bâtonnets de poisson et ça nous manquait. On a donc fait des bâtonnets de tofu qui ressemblent à ça. C’est comme ça qu’on a eu l’idée », explique Heem.

S’inspirant de leurs origines, l’entreprise a également créé des dumplings bien remplis de 15 grammes d’un mélange de chayotes (fruits tropicaux), de tofu et de champignon. Le tout, enveloppé dans 30 grammes de pâtes : un repas simple et nutritif, prêt rapidement.

La mission écoresponsable

Saatvik cuisine végé adopte des valeurs d’ouverture, de respect et de bien-être. L’écologie est également au cœur de sa mission. Dans cette optique l’entreprise contribue à diminuer les effets nocifs liés à l’industrie de la viande. De plus, elle achète la plupart de ses produits localement. « On cherche nos fournisseurs en Estrie pour diminuer l’empreinte pour le transport. On veut développer notre région avant tout », souligne Heem. L’entreprise cherche même à voir ses produits distribués dans des paniers bio et des démarches sont en cours en ce sens.

Évidemment, qui dit produit surgelé dit emballage. En épicerie, offrir ses produits dans un emballage attrayant est essentiel afin de se démarquer, surtout dans un congélateur. À ce sujet, la propriétaire soutient qu’« une fois qu’on sera plus en mesure financièrement, on va retravailler nos emballages pour les rendre écoresponsables ».

L’entreprise est en pleine expansion et vise le marché des hôtels, des restaurants et des institutions afin de pouvoir distribuer sous vide. Pour des endroits comme des écoles, des CHSLD ou des hôpitaux, il s’agit de repas santé, savoureux et faciles à apprêter, qui peuvent contribuer à sauver du temps, surtout dans un contexte de manque de main-d’œuvre. Le 8 juillet dernier, Saatvik cuisine végé s’est associé à Avril, qui offrira ses produits sur les tablettes. 

Heem et Arvind ont à cœur le bien-être de la population étudiante et s’intéressent particulièrement à l’Université de Sherbrooke étant donné sa mission verte. Les produits végétaliens savoureux et gourmands aux saveurs du monde sont disponibles au Café Caus et à la COOP en plus d’être distribués chez plusieurs détaillants.

Pour découvrir leurs fabuleux produits, rendez-vous sur leur site web. Une boutique en ligne sera disponible sous peu.


Crédit image @Julye Fortier

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.