Mar. Fév 27th, 2024

Par Gabrielle Goyet 

Qu’il s’agisse d’une première dans le monde universitaire ou d’un changement de parcours, l’arrivée sur un nouveau campus peut être déstabilisante pour n’importe quel individu. Heureusement, la Fédération étudiante de l’Université de Sherbrooke (FEUS) et le Regroupement étudiant de maitrise, diplôme et doctorat de l’Université de Sherbrooke (REMDUS) sont là pour épauler tous les membres de la communauté lors de leur parcours à l’Université de Sherbrooke. 

En effet, la FEUS et le REMDUS sont au service de leurs membres depuis respectivement 1955 et 1986. Ces deux associations étudiantes sont avant tout des véhicules de représentation pour faire entendre les préoccupations et revendications des personnes cotisantes, mais elles leur fournissent également un nombre important de services.  

Quelle asso, pour qui? 

La FEUS est l’association étudiante représentant toutes les personnes étudiantes du premier cycle universitaire à l’UdeS, soit près de 16 000 personnes. Que tu sois au certificat ou au baccalauréat, la FEUS est là pour te représenter. 

Le REMDUS, de son côté, s’adresse à toutes les personnes étudiantes aux cycles supérieurs. Si tu es l’une des 9 000 personnes faisant un diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS), une maitrise ou un doctorat, c’est vers eux que tu dois te tourner. 

En plus de ces deux associations, la plupart du temps, une association étudiante facultaire ou départementale représente aussi la majorité des personnes étudiantes de l’UdeS. Si cette structure associative peut paraitre imposante, il est important de discerner son fonctionnement. 

Un vaste réseau 

D’un côté, la FEUS fédère onze associations facultaires de premier cycle, réparties sur les trois campus de l’UdeS. Ses membres sont en effet les associations facultaires, qui elles-mêmes s’expriment pour les personnes étudiantes. La FEUS représente donc de façon indirecte les personnes cotisantes. Cela ne veut pas dire que les individus ne peuvent pas aller s’exprimer directement ; il suffit de demander à son association facultaire d’être membre de sa délégation au Conseil des membres. 

De l’autre côté, le REMDUS possède plusieurs instances afin de bien représenter ses personnes cotisantes. Un peu plus simple à comprendre, cette association possède deux niveaux de représentation des personnes étudiantes. En effet, les individus peuvent eux-mêmes aller discuter d’enjeux en assemblée générale, ou peuvent passer par leurs associations facultaires pour les représenter en Congrès.  

Pour s’assurer de mettre sur pied des projets pour la communauté et porter les revendications étudiantes, les deux associations possèdent des équipes travaillant rigoureusement. Pour ce faire, la FEUS possède un conseil exécutif, tandis que le REMDUS est pourvu d’un bureau de direction. Ces deux entités sont formées de personnes élues, chargées de faire avancer les mandats adoptés en instances démocratiques.  

Enjeux, positions, revendications 

Afin d’être légitimes dans leurs revendications, la FEUS et le REMDUS discutent fréquemment d’enjeux avec leurs membres, ce qui mène souvent à l’adoption de positions votées démocratiquement. Ces résolutions guident alors leur action à plus grande échelle.  

À titre d’exemple, en 2020-2021, les deux associations ont eu le mandat de militer pour l’accès aux cours en ligne pour les personnes ne pouvant se rendre aux campus durant la période pandémique. Cette mesure visait notamment à accommoder les individus en isolement préventif, mais aussi ceux qui souhaitaient éviter de fréquenter les campus par vulnérabilité. Ainsi, la FEUS et le REMDUS ont fait pression conjointement sur le rectorat de l’UdeS pour une meilleure accessibilité à l’enseignement durant la pandémie. 

Il en va de même pour le système de notation « réussite ou échec » qui a fait couler beaucoup d’encre dans les dernières années. Cet arrangement avait également été demandé par les associations étudiantes pour accommoder les personnes étudiantes dans cette période sans précédent.  

La FEUS et le REMDUS ne se limitent toutefois pas aux revendications sur le campus. À certains moments clés, elles vont déposer des mémoires au gouvernement sur des projets de loi controversés. Par exemple, ce fut le cas en 2020 alors que le REMDUS a déposé un mémoire dans le cadre de la consultation pour la refonte du Programme de l’expérience québécoise (PEQ). 

Autrement, dans un spectre plus large, le REMDUS est membre de l’Union Étudiante du Québec (UEQ), alors que la FEUS est un membre observateur. Ce regroupement plus vaste permet aux associations sherbrookoises de se positionner sur des enjeux nationaux, notamment, ou de participer à des enquêtes provinciales bénéficiant à la communauté étudiante.  

Des services et des projets 

Outre l’aspect politique, la FEUS et le REMDUS permettent aux personnes cotisantes de bénéficier de services. À titre d’exemple, le REMDUS possède un Bureau de droit étudiant directement sur le campus, qui permet à tout le monde de consulter en cas de questionnement. De plus, pour les parents aux études, le REMDUS propose des services d’accompagnement et de support, en plus d’offrir des avantages comme la carte rabais « la FameUSe ».  

À l’extérieur des murs de l’UdeS, les deux associations offrent un régime d’assurance collective à tarif ultra avantageux, qui permet d’acquérir des services à prix moindre. Entre soins dentaires, optométriste et couverture pour les médicaments, toutes et tous y trouveront leur compte.  

Dans un aspect plus ludique, elles contribuent à la vie de campus, notamment en organisant des spectacles de la rentrée au campus principal et parfois au campus de Longueuil. La FEUS a aussi pour tradition d’organiser annuellement un carnaval ou toutes ses associations membres sont en compétition pour obtenir le trophée de la meilleure faculté.  

De part et d’autre, les deux organisations soutiennent l’implication étudiante, que ce soit pour de l’assistance aux demandes de financement ou pour les soirées d’implications. Des bourses sont aussi offertes aux personnes les plus engagées dans leur milieu pour reconnaitre leur apport à la communauté étudiante.  

Indéniablement, la FEUS et le REMDUS sont deux acteurs clés au sein des campus de l’UdeS ! 


Crédits image @Gabrielle Goyet

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.

Cheffe de pupitre SOCIÉTÉ pour le journal Le Collectif | Site web

Gabrielle est une étudiante à la maitrise en études politiques appliquées, cheminement recherche avec rédaction. Outre pour le côté académique, elle affectionne l’écriture pour l’aspect émancipateur de la chose.

Pour elle, c’est à la fois un défi et un divertissement d’être informée de tout ce qui se passe sur le campus. Autrefois Vice-Présidente aux affaires internes à la Fédération étudiante de l’Université de Sherbrooke (FEUS), elle n’en est pas à sa première fois lorsqu’on parle de couvrir les événements des divers campus de l’UdeS. Si elle adore échanger dans les 5 à 8, elle prend également un grand plaisir à fréquenter les activités culturelles et politiques de notre université. Étant très extravertie, c’est avec joie que Gabrielle se renseigne sur les projets étudiants développés au sein de sa communauté.