Lun. Avr 22nd, 2024

Par Sonn Castonguay-Khounsombath

Cette année, le programme Renverse les codes avec BÉRA est tout nouvellement offert à l’Université de Sherbrooke! Ce programme est offert dans le cadre d’un projet de recherche auquel Geneviève Paquette, professeure au département de psychoéducation de l’Université de Sherbrooke collabore à titre de cochercheuse responsable du site de l’Université de Sherbrooke. Le projet de recherche vise à évaluer l’implantation et les effets de BÉRA en milieu universitaire francophone! Issu de plus de 30 années de recherches et de militantisme féministe, ce programme de prévention de l’agression sexuelle s’adresse à toutes les femmes ainsi qu’à toutes les personnes utilisant les pronoms féminins étudiant à l’université et âgées de 17 à 24 ans. Tu peux participer aux ateliers offerts dans le cadre de BÉRA en participant aussi ou non à l’étude en cours.

Ce programme, qui adopte une approche d’empowerment, vise à déconstruire le blâme attribué aux femmes en envoyant trois messages clairs:

  1. Le risque d’une agression sexuelle provient exclusivement de la présence d’un homme se comportant de manière coercitive;
  2. Chaque femme est la meilleure juge de ce qu’elle peut faire dans n’importe quelle situation donnée. Le programme ne dit pas aux femmes ce qu’elles doivent faire ou pas.
  3. BÉRA s’oppose au victim-blaming et tient les agresseurs pour seuls responsables de leurs gestes.

Pourquoi ce programme est-il pertinent à implanter et à évaluer?

  • 1 étudiante sur 5 subira une tentative ou une agression sexuelle pendant ses études universitaires;
  • 1 étudiante sur 2 ne se considère pas à risque d’agression sexuelle par quelqu’un de son entourage.

À quoi s’attendre ?

Le programme, animé par deux étudiantes sur le campus de l’Université de Sherbrooke, est d’une durée de 12 heures (en 4 soirées sur 4 semaines, ou 1 week-end complet). Il est divisé en quatre unités :

Évaluer : Déconstruire certains mythes entourant la violence sexuelle, et identifier les indices de risque dans les situations et le comportement des hommes.

Reconnaître : Développer la capacité de reconnaître les émotions qui nous empêchent d’agir lorsque nous sommes confrontées à des situations de coercition.

Agir : Développer des stratégies d’autodéfense verbale et physique à utiliser auprès de personnes connues. Cet atelier est inclusif pour les femmes de toutes les capacités et niveaux de forme physique. Il fournit la préparation physique et émotionnelle, les connaissances et les compétences pour aider les femmes à défendre leurs droits sexuels.

Relations et sexualité : L’éducation à la sexualité émancipatrice axée sur les désirs sexuels des femmes et les alternatives aux rapports sexuels est essentielle à la capacité des femmes de choisir leurs activités sexuelles et de rejeter et résister activement aux activités sexuelles qu’elles ne veulent pas.

Des ateliers seront offerts à la session d’hiver 2023 au campus principal ainsi qu’au campus de la santé! 

Si tu es intéressée aux ateliers BÉRA, clique sur ce lien pour nous laisser tes coordonnées et nous te contacterons prochainement avec plus de détails (dates, lieux, etc.) : https://bit.ly/3UxDwH2

Ce projet de recherche a été approuvé par le comité d’éthique de la recherche Éducation et Sciences sociales de l’Université de Sherbrooke. Pour toute question relative à cette recherche et à l’éthique, vous pouvez contacter les personnes responsables du comité d’éthique de la recherche (CÉR) Éducation et Sciences sociales de l’Université de Sherbrooke soit le président du comité éthique de la recherche Eric Yergeau : Eric.Yergeau@USherbrooke.ca; la coordonnatrice à l’éthique, Ariane Tessier : Ariane.Tessier@USherbrooke.ca; la chercheuse responsable de l’évaluation de l’implantation et des effets de BÉRA à l’UdeS  Geneviève Paquette : genevieve.paquette@usherbrooke.ca; l’équipe de recherche chargée des opérations de l’étude : bera@usherbrooke.ca


Crédit image @BÉRA

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.