Mer. Avr 17th, 2024

Par Sandrine Mary 

L’athlète sherbrookoise Raphaëlle Perreault est devenue la fierté de SherGym, après l’annonce de sa sélection pour les Jeux du Canada, qui auront lieu à l’Île-du-Prince-Édouard du 18 février au 5 mars prochain. Elle est la première gymnaste du club de Sherbrooke à se qualifier pour ce niveau de compétition nationale. Le Collectif a eu la chance de rencontrer Raphaëlle, qui nous en dit plus sur son parcours.  

Pour mériter sa place sur l’équipe Québec, elle a participé à trois sélections et s’est hissée à la deuxième place du classement cumulatif de ces épreuves. Elle s’est classée au premier rang des deux premières sélections en plus d’obtenir une troisième place dans la dernière épreuve.  

«Je m’y attendais un peu, mais sur le coup je n’ai pas senti grand-chose, c’est après, quand j’ai été voir mon entraîneur, il y avait eu plus d’émotions. C’était le résultat d’un gros travail, donc on partait vraiment contents.» – Raphaëlle Perreault  

Le parcours de la jeune gymnaste  

C’est à l’âge de 5 ans que Raphaëlle a fait ses débuts dans la gymnastique, dans le secteur récréatif. Le programme récréatif du Shergym comprend 12 niveaux visant à développer les mouvements gymniques et contenant plus d’une vingtaine d’agilités à maitriser. Elle est rapidement passée au niveau régional, dans le programme Défi, qui a pour but d’initier les plus jeunes athlètes à la compétition.  

Elle a par la suite atteint le niveau provincial : celui-ci contient en réalité plusieurs niveaux, qui sont plus exigeants. Mais elle n’en a fait qu’un, avant de rejoindre le palier supérieur, c’est-à-dire le niveau national où elle excelle actuellement.  

Les échelons du niveau national s’appellent JO9 et JO10, et correspondent à « l’élite » du club, soit ceux faisant partie du programme Sport-Études. Raphaëlle est en ce moment dans le JO10, le niveau correspondant à la compétition des Jeux du Canada. Les finalités d’un tel niveau sont le Championnat canadien, le Championnat de l’Est et Elite Canada.  

La conciliation études et carrière sportive 

Depuis les dernières années, elle s’entraîne à hauteur d’environ 25 heures par semaine. Au quotidien, elle doit concilier ses cours au Cégep de Sherbrooke et ses entraînements intensifs pour arriver aux résultats souhaités :  

« C’est sûr que l’Alliance Sport-Études m’aide beaucoup, et j’ai moins de cours, car je fais mon Cégep en 3 ans. J’étudie en sciences de la nature, mais ce sont tout de même des gros cours. »Raphaëlle Perreault 

L’Alliance Sport-Études, c’est plus de 1 400 étudiants-athlètes de haut niveau poursuivant des études supérieures, qui sont soutenus pour leur réussite, tant scolaire que sportive, chaque session.  

Sur une semaine, c’est un grand travail d’équipe qui se met en place : Raphaëlle connaît tous les coachs enseignant au club de gymnastique SherGym, parce qu’ils l’entraînent tous un peu, directement ou indirectement, dépendamment de la variation de ses horaires d’entraînements à cause de son agenda scolaire.  

Ses prochains défis  

La jeune athlète se sent prête pour concourir aux Jeux du Canada dans deux semaines, et nous dit réaliser ses actions du quotidien comme d’habitude, sans pression, mais toujours avec une bonne dose d’entraînement. À 17 ans, les objectifs de la jeune gymnaste ne s’arrêtent pas là. Elle rêve de progresser en visant encore plus haut dans les prochains mois :  

« Aux Jeux du Canada, je vise un bon résultat en équipe, peut-être une finale individuelle à la table de saut et une finale de tous les appareils ensemble. Puis après, cette année je vise les championnats canadiens, et par la suite je vais voir comment ça va aller. »  Raphaëlle Perreault 

Effort, persévérance et résilience 

Effort, persévérance et résilience : pour Raphaëlle, ce sont les trois mots qui décriraient au mieux la gymnastique, une discipline qui demande de la rigueur et du courage, permettant de se dépasser, aussi bien physiquement que mentalement.  

Le Collectif a demandé à Raphaëlle ce qu’elle dirait aux personnes qui aimeraient se lancer en gymnastique : « Je dirais que ce n’est pas facile au début, il faut bien travailler. Si on y croit, on peut accomplir bien les choses. » 

Le club de gymnastique SherGym  

SherGym, le club de gymnastique sherbrookois, a pour mission d’offrir à tout le monde un environnement de qualité pour exercer la pratique de la gymnastique, selon les aptitudes et intérêts de chacun, au travers de valeurs importantes que sont l’esprit d’équipe et la solidarité, le plaisir de s’amuser et de performer, le respect des autres et des règles de conduite, et le développement personnel.  

Des cours de gymnastique sont disponibles pour tous les âges au Shergym et des parcours sont ainsi créés en fonction de l’âge et des forces de chaque groupe. Les « baby gym » peuvent venir s’entraîner au club dès leurs 18 mois, moyennant l’accompagnement d’un parent, tandis que des cours sont également dispensés pour les adultes à une fréquence d’une fois par semaine toutes les deux heures. Les cours sont adaptés aux capacités de chaque personne, avec des niveaux débutants ou avancés.  

De manière générale, la gymnastique artistique féminine (GAF) se pratique sur quatre appareils : la poutre, les barres asymétriques, la table de saut et le sol ; tandis que la gymnastique artistique masculine (GAM) comprend 6 appareils : les barres parallèles, les anneaux, la barre fixe, le sol, la table de saut et le cheval d’arçon. Ce sont tous des appareils auxquels les athlètes du SherGym ont accès.  


Crédit image @Sophie Gascon

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.