Ven. Jan 27th, 2023

Par Virginie Paul

Quelle est la solution pour se déplacer à Sherbrooke sans devoir remplir son réservoir à essence avec toute sa paye et sans avoir mal aux jambes? Le nouveau magasin de vélo Qui Roule a la solution pour vous et vos cuisses!

Tout le monde connait une personne fraîchement arrivée de Montréal qui vient étudier à Sherbrooke et qui a connu la déception de ne pas pouvoir arriver à ses cours à vélo sans avoir les cuisses en feu ni le dos trempé de sueur. Qui a déjà enfourché son vélo à Sherbrooke sait combien il ne manque pas de côtes dans cette magnifique ville.

Le vélo électrique à la rescousse!

Ça ne date pas d’hier que quatre Sherbrookois passionnés de vélo avaient en tête de révolutionner la relation des gens avec les rues en côte et le vélo dans la ville. « Ça faisait trois ans que ça mijotait », indique Pierre-Olivier Boily, copropriétaire de Qui Roule et cycliste professionnel. Le quatuor a donc décidé de mettre sa passion du vélo au service de la communauté.

Ouvert depuis le début du mois de mai, le nouveau magasin spécialisé en vélos électriques, situé au 1772-G rue Galt Ouest, se fait plutôt silencieux. Malgré les délais pour les commandes et la pandémie, rien ne met les bâtons dans les roues de Qui Roule de sorte à empêcher l’entreprise de voir le jour. Comme l’inventaire est un peu limité, l’équipe mise davantage sur le bouche-à-oreille.

En parlant de jeux de mots, si justement vous avez été victime de bouche-à-oreille ou que vous avez entendu parler de Qui Roule via les réseaux sociaux, vous avez sûrement remarqué le potentiel de jeu de mots avec le nom de l’entreprise. Gardez en tête que M. Boily est aussi copropriétaire du Siboire, microbrasserie qui jadis jouait avec les mots (« Si boire est un vice, cale verre en est un autre »), et peut-être que vous comprendrez mieux le clin d’œil derrière le nom Qui Roule. Simon qui roule pour aller donner son cours, Anabelle qui roule vers l’épicerie, Claude qui roule entre Sherbrooke et North Hatley. Qui roule dans les côtes. Qui roule de longues distances sans s’essouffler. Qui roule, partout.

Avez-vous déjà essayé le vélo électrique ? Si vous avez des doutes, n’ayez crainte, même M. Boily en avait. « Quand je l’ai essayé une première fois, je l’ai adopté, partage-t-il. Dans une ville comme Sherbrooke, quel chargé de cours veut arriver à son cours en sueur ? Le vélo électrique arrive comme la solution à ça. »

Est-ce plus sage d’acheter un vélo électrique ou une deuxième voiture ? Avoir un vélo électrique en guise de deuxième véhicule deviendrait un incontournable d’ici quelques années. La mission de l’équipe de Qui Roule, à long terme, autre que de faire la part des choses pour l’environnement en encourageant le transport actif, c’est de changer les statistiques. « Le vélo électrique va faire en sorte de rendre Sherbrooke une ville électrique », ajoute M. Boily, alors que personne n’aurait pensé qu’il serait possible de rendre Sherbrooke une ville où rayonne le cyclisme urbain.


Crédit image @ Facebook Qui Roule

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.