Sam. Juin 15th, 2024

Par Samuel Bédard 

C’est sous le soleil de la dernière journée de mai que la 5e édition du Festibière de Sherbrooke s’est amorcée. Situé en plein cœur du parc Victoria, l’événement promettait trois jours de spectacles, en plus des 80 exposants. En tout, ce sont près de 310 produits qui attendaient les amateurs de houblon et de bon temps. 

Crédits: Frédérique Richard

Pour la chargée de projet de l’événement, Sara Lapointe-Gagné, le 5e anniversaire du festival était l’occasion rêvée pour innover. « Cette année, on pouvait s’attendre à plein de belles nouveautés. D’abord, on a changé notre modèle d’affaires. On n’a plus de jetons. [C’est] vraiment pour simplifier l’expérience du client. […] On a aussi beaucoup misé sur le magnifique amphithéâtre naturel qu’on a sur le site pour faire une programmation musicale très diversifiée, très forte. » 

Comme l’année dernière avec la California Dreamin, la bière officielle du Festibière est de retour avec la Saaz Boit Tout Seul, une lager blonde réalisée en collaboration avec Le Trèfle Noir Brasserie Artisanale. 

Un festival tout en musique 

Cette année, l’accent est plus que jamais mis sur les spectacles pour enrichir l’expérience des festivaliers. « Vendredi, on a eu une soirée un peu plus hip-hop, avec Aswell et Alaclair Ensemble. Samedi, on a sorti nos bottes et nos chapeaux de cowboy, c’était all in dans le country. On essaie de suivre le plus possible les courants, les demandes du client. On voit qu’il y a une tendance très forte pour le new country présentement. » 

Une offre de food trucks toujours plus grande 

La section cuisine de rue était également à l’honneur et elle brillait par sa diversité et sa qualité. Au menu : tacos mexicains, lobster roll, poutine traditionnelle, dumplings de wagyu ou encore pogo coréen. Rarement une bière n’était aussi bien accompagnée. Les festivaliers moins adeptes de la viande ont pu se tourner vers un éventail de choix végétariens bien garni. Sur les neuf restaurants mobiles installés sur le site, six offraient au moins une option végétarienne ou végane. 

Crédits: Frédérique Richard

Du côté des desserts, une nouvelle roulotte de Queues de Castor a rejoint la très populaire concession de churros, de retour cette année. 

Crédits: Frédérique Richard

Une édition tournée vers le développement durable 

La 5e édition du Festibière de Sherbrooke se voulait respectueuse de l’environnement. Sara Lapointe-Gagné explique : « On avait une collaboration avec Fyve qui a fait le tri de nos matières sur le site. On avait aussi des îlots de tri. On n’avait naturellement aucun verre en plastique, donc tout le monde a pu avoir un verre officiel. […] Il y a beaucoup de gestion aussi qui est faite au niveau des restaurateurs, donc tous les contenants étaient compostables ou recyclables. » 

Ce week-end tout en houblon était le premier de trois événements tenus sous la bannière Festibière cette saison. Les deux autres auront lieu à Lévis et à Québec en juin et août prochains. 


Source: Facebook Festibière

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.