Jeu. Juil 11th, 2024

Par Camille Pilote

Le 9 mai dernier, la Société québécoise du cannabis (SQDC) annonçait l’ouverture d’une nouvelle succursale à Sherbrooke pour l’automne prochain, située dans le secteur commercial de la rue King Ouest. Ce projet s’inscrit dans la continuité de leur mission, soit d’encourager les consommateurs à se tourner vers le marché du cannabis légal.

Dans un communiqué de presse de la SQDC, on annonçait la signature de trois nouveaux baux, dont un d’une succursale de Sherbrooke située au 1681 rue King Ouest pour l’automne prochain. De plus, l’ouverture de trois autres succursales sont aussi prévues en automne 2019, soit à Sainte-Agathe-des-Monts, à Granby ainsi qu’à Montréal. L’expansion du réseau en région fait partie de leur objectif de posséder 43 succursales sur le territoire du Québec d’ici 2020. Il n’est pas sans dire que cette annonce en fait réagir plus d’un. Le dévoilement du nouvel emplacement sur la page Facebook officielle d’ICI Estrie a récolté plus d’une centaine de réactions, commentaires et partages.

Inquiétudes

Quoique les fervents consommateurs de marijuana s’en réjouissent, la nouvelle a beaucoup fait réagir sur les réseaux sociaux. En effet, les divers commentaires des internautes s’avèrent mitigés. Les principales inquiétudes de la population concernent le manque d’approvisionnement apparent des diverses boutiques déjà établies, de même que sur le site Internet de la société. À ce sujet, dans un nouveau communiqué de la SQDC paru le 16 mai 2019, elle annonçait que toutes les succursales allaient maintenant être ouvertes 7 jours par semaine à partir du 20 mai prochain. Ceci est dû à l’amélioration de l’approvisionnement depuis quelques semaines, ce qui permet de poursuivre l’expansion du réseau.

Une autre des inquiétudes de la population semble être causée par le fait que la ville de Sherbrooke connaît un haut taux de troubles de santé mentale. Selon un portrait réalisé par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Estrie (CIUSS), « la région administrative de l’Estrie est la région administrative où la proportion de personnes atteintes de troubles mentaux est la plus élevée au Québec. » C’est pourquoi l’emplacement de la nouvelle succursale a longuement été réfléchi.

Réglementation

Concernant la réglementation de la ville de Sherbrooke, les règles sur le tabac s’appliquent de la même manière pour le cannabis. Concrètement, selon le Projet de règlement municipal 1-131, il est interdit de fumer du cannabis sur tout lieu public, parc ainsi qu’école et université. Ceci inclut aussi la promenade du Lac-des-Nations. Pour plus d’informations sur la réglementation de la ville de Sherbrooke, vous pouvez consultez l’article « Légalisation encadrant le cannabis » du journal Le Collectif.

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *