Mar. Fév 27th, 2024

Par Josiane Demers 

C’est pendant leur maîtrise en administration et en gestion du commerce électronique à l’Université de Sherbrooke qu’Arnaud Montpetit et Samuel Fontaine remarquent qu’il existe une certaine lacune dans l’offre offerte aux entreprises pour les accompagner dans leur transformation numérique. Armés d’idées innovantes, de compétences fraîchement acquises et d’une certaine naïveté, les deux hommes lancent, en 2012, l’entreprise Poudre noire. 

Audacieux et fonceur, mais conscient des défis que l’entrepreneuriat allait engendrer, Arnaud Montpetit, président et associé chez Poudre, fonde son entreprise, avec son associé, tout de suite après avoir obtenu son diplôme. Inspiré par une famille d’entrepreneurs, il se lance à pieds joints dans cette aventure, convaincu d’avoir en poche un projet qui allait combler un manque sur le marché.  

Un réel accompagnement 

Aujourd’hui, l’importance d’une présence Web pour une entreprise est d’une évidence même. Il est impossible d’envisager un succès sans stratégie numérique. Bien sûr, en 2012, beaucoup de compagnies avaient entamé leur virage Web, mais peu de firmes offraient un service complet d’accompagnement pour rendre cette tâche plus efficace et plus fluide.  

C’est dans ce créneau que Poudre noire se positionne. L’entreprise est « spécialisée dans la résolution d’enjeux d’affaires complexes et dans la planification et la mise en œuvre de la transformation numérique. » Afin d’aider les organisations dans ce défi de taille, l’équipe de 28 membres se différencie par l’écoute des besoins uniques de chacun de ses clients.  

En effet, la firme élabore une stratégie adaptée à chaque entreprise et basée sur ses besoins et ses objectifs. Poudre noire offre des expertises diversifiées, mais complémentaires qui permettent d’établir un plan clair et efficace pour ses clients. C’est d’ailleurs 140 entreprises qui lui ont fait confiance jusqu’à maintenant.  

Un équilibre 

L’entreprise montréalaise fait face à de multiples défis. Arnaud Montpetit souligne que Poudre noire n’est pas étrangère aux contraintes de main-d’œuvre auxquelles presque toutes les organisations font face en ce moment. Toutefois, un autre facteur significatif semble préoccuper le président. « C’est certain que nous voulons engager des jeunes qui amèneront de nouvelles idées, mais nous devons aussi embaucher des gens qui ont une certaine expérience et qui pourront inspirer la confiance chez nos clients », explique-t-il. La clé, c’est certainement l’atteinte d’un certain équilibre.  

Ce désire d’équilibre se retrouve également dans la vision à long terme de l’entreprise. Lorsqu’il est question des ambitions d’avenir pour Poudre noire, monsieur Montpetit souligne que l’objectif n’est pas nécessairement de grandir à tout prix. Il précise que la firme se distingue par la qualité de son service, de son expertise et de son accompagnement. Son équipe et lui aspirent donc à maintenir ces standards tout en accueillant de nouveaux clients.  

Après dix ans d’activité, Poudre noire s’est taillé une place de choix dans la transformation numérique. L’expertise de son équipe est reconnue. D’ailleurs, Arnaud Montpetit redonne à la communauté de l’Université de Sherbrooke en partageant son savoir et son expérience à titre de chargé de cours à l’École de gestion.  


Crédit image @ Hugo B. Lefort, Motel Studio

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.