Jeu. Avr 11th, 2024

Par Ema Holgado 

L’Université de Sherbrooke (UdeS) a sorti, en ce début d’année, sa nouvelle stratégie des arts et de la culture pour les années à venir. Il est maintenant temps de la décortiquer afin de comprendre en quoi cela va aider la communauté étudiante qui va pouvoir en bénéficier.   

L’auteur français André Malraux disait, lorsqu’il parlait de son œuvre et de l’impact qu’elle allait avoir sur le monde : « la culture ne s’hérite pas, elle se conquiert ». Conquérir la culture et les arts, voici l’objectif que l’Université de Sherbrooke a donné à elle-même, mais surtout à sa communauté étudiante, pour l’avenir. Le 24 janvier 2023 s’est tenue la soirée de lancement de la stratégie des arts et de la culture de l’Université de Sherbrooke.  

Durant cette soirée haute en couleur, le Centre culturel a accueilli les prestations d’une artiste de dessin sur sable, d’un violoniste, d’un orchestre composé de personnes étudiantes de l’UdeS, mais aussi du Chœur Campus, la chorale pour personnes professionnelles et étudiantes de l’Université de Sherbrooke. L’évènement a aussi permis de mettre en lumière des initiatives culturelles et artistiques présentes sur le campus. La troupe de théâtre étudiante, le projet de vulgarisation de la science par la bande dessinée, le groupe de recherche en littérature sur « la vie humaine », le projet Aspir’cœur en gérontologie et musique, mais aussi le projet des Passeurs culturels étaient les vraies têtes d’affiche de la soirée.  

Le milieu de l’art bien représenté  

Étaient présentes, lors de la soirée, de nombreuses personnalités politiques, mais aussi culturelles de la scène sherbrookoise telles que la députée provinciale de Sherbrooke, Christine Labrie, la députée fédérale de Sherbrooke, Élisabeth Brière, et le conseiller municipal, Raïs Kibonge. Naturellement, le recteur, Pierre Cossette, la vice-rectrice à la vie étudiante, Jocelyne Faucher et la directrice du Centre culturel, Joanne Lamoureux, étaient eux aussi présents pour porter ce grand projet.  

La salle était aussi remplie d’étudiants passionnés de culture, de professeurs de tous départements intéressés à faire se développer la culture sur le campus, ainsi que de personnalités du monde des arts et de la culture de Sherbrooke tel que Bruno Giangioppi, membre et relayeur du comité art et culture de la ville. La présence de toutes ces personnalités et membres du corps professoral nous permet de comprendre l’importance de l’évènement, mais surtout ce que la nouvelle stratégie des arts et de la culture est en mesure d’apporter à la communauté universitaire.  

Quels arts souhaite-t-on voir se développer 

Cette nouvelle stratégie des arts et de la culture n’oublie personne ! En plus des disciplines culturelles plus « traditionnelles », le nouveau plan stratégie met l’accent sur de nombreux autres domaines, moins connus, mais tout aussi intéressants. Sont listés dans le plan : les arts de la scène, les arts visuels, l’architecture et les métiers d’art, le cinéma et l’audiovisuel, la littérature et le livre, les médias et le multimédia, la muséologie et le patrimoine. Avec un tel champ d’application, tout le monde peut y trouver son compte.  

C’est l’UdeS elle-même qui fait les premiers pas dans ce nouveau programme en proposant une œuvre d’art magistrale à l’extérieur des trois campus pour, selon la vice-rectrice Jocelyne Faucher : « agir comme un objet rassembleur et une source de fierté pour la communauté universitaire ». Seront aussi présentés un logo sonore et un parcours artistique intégrateur, intérieur et extérieur, composé de différentes formes d’arts (arts visuels, musique, poésie, etc.) assorti d’un volet informationnel et éducatif (conférences, médiations culturelles, code QR) en collaboration avec les étudiants en communication. L’Université s’engage aussi à mettre à disposition des moyens et des lieux pour planifier et programmer la pratique artistique, les rassemblements, la diffusion et la promotion des initiatives artistiques et culturelles.  

Plus concrètement, qu’est-ce que la nouvelle stratégie change pour les étudiants 

L’excitation de la nouveauté passée, lorsque l’on se penche plus en détail sur la nouvelle stratégie des arts et de la culture, les choses ne semblent plus tout à fait aussi claires. Le plan n’est pas facile à comprendre pour le commun des mortels qui n’a pas l’habitude de travailler avec le langage administratif universitaire. Les formules sont larges et floues et, malheureusement, ne nous permettent pas, au premier abord, de comprendre ce qui va réellement changer à l’avenir. Pour décrypter le plan, il faut d’abord comprendre son but.  

L’utilité de la nouvelle stratégie des arts et de la culture est de permettre à tout membre de la communauté universitaire d’avoir accès à des moyens financiers, institutionnels et matériels afin de pouvoir monter son idée culturelle ou artistique. Par-là, l’Université certifie d’aider toute personne cherchant à développer son initiative, pourvu que le projet soit en mesure de s’inscrire au sein d’une des quatre orientations du plan de stratégie. Ce que proposent les différentes orientations, c’est d’enrichir l’expérience de la communauté étudiante dans la culture et les arts.  

La première orientation vise à améliorer l’accès à la culture et aux arts pour la communauté étudiante, la seconde à valoriser et à reconnaitre l’implication ainsi que le développement des arts dans l’enseignement, la troisième à développer une gouvernance plus centrée sur les arts et leur intégration dans les différents évènements universitaires. Finalement, la dernière orientation vise le développement de partenariats avec des organismes culturels au profit de la communauté universitaire. Une fois les différents points expliqués, l’intérêt d’une telle stratégie parait tout de suite plus clair.  

Aujourd’hui, l’Université de Sherbrooke se positionne encore plus fortement quant à ses valeurs et à ce qu’elle valorise pour la communauté étudiante, mais aussi pour la société. Grâce à cette nouvelle stratégie des arts et de la culture, il devient plus facile de laisser cours à ses envies artistiques et de se sentir épaulé(e) par l’administration pour les développer. Alors, à toutes les personnes étudiantes des différents campus : à vos projets ! Il est temps de continuer à montrer que la communauté universitaire de l’UdeS rayonne par ses talents.  


Crédit image @Stéphanie Vallières

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.