Sam. Mai 25th, 2024

Par Myriam Baulne 

Que vous aimiez les films d’épouvante ou que vous soyez tout simplement fans de l’ambiance lugubre qui se trame à l’approche d’Halloween, vous trouverez définitivement votre compte au cinéma et sur Netflix cet automne. Voici quelques nouveautés qui vous donneront froid dans le dos (une couverture et un breuvage chaud sont de mise). 

Ceux et celles qui ont été introduits à l’horreur grâce à l’animation seront sans aucun doute séduits par Wendell & Wild, une comédie d’horreur en stop motion réalisée par Henry Selick (L’étrange Noël de M. Jack, Coraline) et Jordan Peele (Get Out, Nope) et mettant en vedette les voix de Keegan-Michael Key et Angela Bassett. Le film sortira sur Netflix le 28 octobre et peu d’informations sont disponibles pour l’instant, quoique les critiques soient positives ! Il s’agit d’un film qui pourra potentiellement être visionné en famille, au bonheur des plus jeunes. 

Si vous aimez le paranormal 

Comme chaque automne depuis 2018, Mike Flanagan donne rendez-vous à ses fans pour un nouvel opus de ce que Netflix nomme affectueusement le « Flanaverse ». Que vous le connaissiez grâce à ses films (Hush, Oculus, Gerald’s Game, Doctor Sleep) ou grâce aux miniséries des années dernières (The Haunting of Hill House, The Haunting of Bly Manor, Midnight Mass), sa réputation n’est plus à faire. Cette année, ce directeur né à Salem au Massachusetts nous offre The Midnight Club, encore une fois une ode à ses thématiques favorites : la mort, et l’héritage que nous laissons derrière nous lorsque celle-ci nous tient. Dans cette série, des adolescents en phase terminale sont réunis dans un hospice de soins palliatifs et se retrouvent en secret la nuit pour se raconter des histoires effrayantes. Toutefois, l’ombre des anciens pensionnaires plane sur l’hospice, et la légende d’une guérison miraculeuse pousse les jeunes à explorer davantage… 

D’ailleurs, amateurs et amatrices des œuvres de Mike Flanagan, restez aux aguets : le tournage de la prochaine minisérie s’est terminé en juillet dernier et elle sera intitulée The Fall of The House of Usher (oui, oui, comme la nouvelle d’Edgar Allan Poe). La série promet le retour de Carla Gugino, Kate Siegel, Samantha Sloyan et Rahul Kohli, et même l’arrivée de Mark Hamill dans la distribution. Le reste sera à découvrir !  

Pour une chair de poule garantie, songez à visiter la salle de cinéma près de chez vous pour voir Smile, de Parker Finn. Hantée par des visions inquiétantes, une jeune femme se suicide devant sa psychiatre. Peu de temps après, cette dernière est soudainement tourmentée par les mêmes visions, qui semblent se propager de personne en personne comme une épidémie macabre. Déterminée à découvrir la source de cette malédiction, la psychiatre se retrouve au milieu d’une histoire horrifiante qui la pousse à confronter de vieux démons. Mettant en vedette Sosie Bacon (13 Reasons Why), Jessie Usher (The Boys) et Kyle Gallner (Jennifer’s Body), Smile accomplit ce dont peu de films peuvent se vanter : il fait frissonner (et parfois crier) toute une salle de téléspectateurs et téléspectatrices à l’unisson. L’expérience de foule vaut définitivement le détour et le coût d’un billet. C’est le genre de film qui a son plein impact au cinéma, donc n’attendez pas ! 

Si vous préférez plutôt le suspense  

La nouvelle série The Watcher, mettant en vedette Naomi Watts, Bobby Cannavale, Mia Farrow et Jennifer Coolidge, fait un malheur sur Netflix depuis sa sortie le 13 octobre dernier. Inspirée d’une histoire vécue, cette minisérie produite par Ryan Murphy (Monster : The Jeffrey Dahmer Story, Ratched, American Horror Story, Scream Queens) raconte l’histoire de la famille Brannock qui, soucieuse de quitter la vie fiévreuse de New York, décide de s’installer dans une immense demeure à Westfield au New Jersey. Aussitôt emménagée, la famille commence à recevoir des lettres harcelantes et à vivre des situations menaçantes dans la maison. Des voisins étranges aux courtiers immobiliers avides de récupérer la maison à prix modique, tous ont un mobile et constituent des suspects potentiels. Les Brannock sauront-ils trouver leur tourmenteur avant qu’ils ne soient chassés de la maison pour de bon ? 

La dernière décennie a vu son lot d’histoires d’horreur en lien avec la technologie. Si autrefois la peur de se retrouver isolés et incapables d’appeler à l’aide primait dans l’horreur, aujourd’hui, c’est plutôt la phobie d’être constamment épiés et écoutés qui nous tourmente. Si vous recherchez un suspense sans le gore et l’épouvante, Le téléphone de M. Harrigan (Mr. Harrigan’s Phone), une fiction d’apprentissage basée sur une histoire de Stephen King, vous plaira sûrement. 

Si la criminologie vous passionne 

Les amateurs et amatrices de true crime sont servis cette année avec Monster: The Jeffrey Dahmer Story, une série de 10 épisodes créée par Ian Brennan et Ryan Murphy et mettant en vedette Evan Peters (American Horror Story). La minisérie est un portrait de Jeffrey Dahmer, l’un des tueurs en série les plus meurtriers et célèbres des États-Unis. De son enfance, à ses crimes et jusqu’à son assassinat en prison, la série couvre les événements de la vie de Dahmer dans une cinématographie troublante et efficace et pose également un commentaire sur les discriminations systémiques de notre société. Avec une trame sonore réalisée par nul autre que Nick Cave, difficile de résister à la fascination morbide qui prend d’assaut les téléspectateurs et téléspectatrices dès le tout premier épisode. Vous ne vous lassez pas de l’histoire de Jeffrey Dahmer et en voulez toujours plus ? Ne manquez pas la série documentaire Conversations With a Killer: The Jeffrey Dahmer Tapes, sortie le 7 octobre sur Netflix ! 

Les plus avides de mystères seront également ravis d’apprendre que les premiers épisodes de la 3e saison de la série Les Enquêtes extraordinaires (Unsolved Mysteries) sont sortis le 18 octobre dernier. La suite est prévue pour le 25 octobre et le 1er novembre. Cette série, redémarrée en 2020 par 21 Laps Entertainment et Shawn Levy, producteur exécutif derrière Stranger Things, entre autres, est en fait sur les ondes depuis 1987 et approche son 600e épisode ! Enfilez votre chapeau de détective et tentez de démystifier ces questions demeurées sans réponse. Il n’y a rien de plus terrifiant que l’inconnu, n’est-ce pas ? 


Crédit image @Netflix

FORMER ET INFORMER / Le Collectif a pour mission de rapporter objectivement les actualités à la population et d’offrir une tribune à la communauté étudiante de Sherbrooke et ses associations. Toutes les déclarations et/ou opinions exprimées dans les articles ou dans le choix d’un sujet sont uniquement les opinions et la responsabilité de la personne ou de l’entité rédactrice du contenu. Toute entrevue ou annonce est effectuée et livrée dans un but informatif et ne sert en aucun cas à représenter ou à faire la promotion des allégeances politiques ou des valeurs éthiques du journal Le Collectif et de son équipe.

Directrice générale pour le Journal Le Collectif

Diplômée du baccalauréat en traduction professionnelle à l'Université de Sherbrooke depuis août 2021, Myriam travaille au journal depuis l'automne 2018. D'abord comme correctrice, elle a ensuite tenté sa main aux postes de cheffe de pupitre des sections campus (hiver et été 2020) et culture (automne 2020 et hiver 2021) avant d'obtenir le poste de directrice générale en avril 2021.

Amoureuse du journal et de son équipe, Myriam se fait un plaisir de pratiquer sa tâche de correctrice encore à ce jour et de mener Le Collectif et ses journalistes plus loin, session après session.